7 défis du développement d’app mobiles AR

Category: 
7 défis du développement d’app mobiles AR
03 Janvier, 2019

En septembre dernier, un rapport du Capgemini Research Institute révélait que 82% des entreprises qui appliquaient l’AR/VR avaient constaté que la technologie atteignait ou dépassait leurs attentes. IDC prévoit que le secteur atteindra 143 milliards de dollars d’ici 2020. Le contenu en réalité augmentée (AR) augmente rapidement grâce au lancement d’ARKit d’Apple, d’ARCore de Google, de Lens Studio de Snap et de ZapWorks.

 

L’expérience de réalité augmentée gagne en popularité en raison de l’expérience qui est parfois inoubliable qu’elle offre à la plupart des utilisateurs. Les clients sont de plus en plus désireux d’en savoir plus sur les histoires des marques qu’ils soutiennent, et les spécialistes du marketing y prêtent attention. L’expérience AR est un excellent moyen de répondre à la demande de ce client. Nous avons déjà vu des entreprises de toutes tailles réaliser qu’il s’agissait d’une méthode de marketing dans laquelle il valait la peine d’investir. En 2018 une campagne AR à fait un carton sur snapchat, A/R Jordan

Les entreprises technologiques peaufinent leurs principaux produits avec des leaders qui ont démarré très tôt comme Snapchat et Niantic. On en profite pour parler du concours pour développeurs Niantic Beyond Reality qui comprend un prize pool de plus de 1 million de dollars. Pour avoir une chance de gagner, vous devez présenter une proposition qui exploite la capacité persistante et réelle du monde réel de la plateforme Niantic Real World Platfor. Selon la société, la plupart des équipes de développement se composent d’au moins cinq développeurs expérimentés dans le développement de Unity et Java Server.

 

La réalité augmentée est encore relativement nouvelle et les développeurs expérimentent, essayant de trouver le meilleur moyen d’utiliser la technologie.

 

1. technique

Un développeur d’applications mobiles doit prendre en compte les différents composants d’un smartphone avant de proposer une application AR fonctionnelle. Par exemple, l’accéléromètre et le compas de la plupart des appareils sont facilement sensibles aux interférences électroniques. Par conséquent, avant que le développeur intègre l’AR dans le device, il doit trouver un moyen de garantir la fluidité.

 

La plateforme de réalité augmentée de Ncam permet des graphiques virtuels photoréalistes en temps réel. Il a été utilisé dans des projets tels que Solo: Une histoire de Star Wars (Walt Disney Studios), l’UEFA Champions League (BT Sport), le NFC Championship Game (Fox Sports) et la Game of Thrones Season 8 (HBO)

 

Alors que Unity est déjà le premier moteur 3D pour le contenu de réalité augmentée en termes de volume, l’annonce de Project MARS , un nouvel outil de création de réalité augmentée (abréviation de Mixed and Augmented Reality Studio) verra le jour début 2019. Unity a ajouté de nouvelles API optimisées d’image de caméra, qui aideront les développeurs à créer des algorithmes de vision artificielle et d’autres fonctionnalités de traitement des images. Dernier point, mais non le moindre, Unity 2018.3 prend en charge ARWorldMap d’ARKit, la fonctionnalité de cartographie mondiale qui permet de créer des AR multijoueurs et du contenu persistant. Unity 2018.3 (beta) introduit également un nouvel ensemble de référentiels Github permettant de tester les performances d’applications de réalité augmentée et de réalité virtuelle. Un ensemble de tests automatisé permet aux développeurs de facilement tester les performances et les fonctions communes de leurs applications

 

2. Caractéristiques

Les applications mobiles AR sont parfois à la traîne en raison des fonctionnalités du téléphone. Par exemple, un smartphone peut avoir un appareil photo incroyable, capable de prendre certaines des meilleures photos et vidéos, mais en ce qui concerne la compatibilité AR, la caméra échoue. Parfois, l’écran n’est pas assez interactif ou le téléphone manque de RAM pour exécuter une application mobile à base d’AR. Cela devrait disparaitre en 2019.

 

Par exemple le Nokia 9 PureView fonctionnera sous Android One, disposera de 5 caméras arrière optiques Zeiss pour des détails impeccables et d’un écran de moins de 6 pouces. Ce serait une configuration construite parfaitement pour avoir les usages AR !

 

L’iPhone d’ Apple en 2019 ou l’iPhone XI, comme certains l’entendent, pourrait être doté d’une caméra 3D à l’arrière, indique un nouveau rapport de Bloomberg. Son rival, Huawei , qui est le deuxième fabricant mondial de smartphones, pourrait également adopter quelque chose de similaire, ajoute le rapport.

 

3. contenu

C’est l’un des plus grands défis auxquels le développement d’applications mobiles est actuellement confronté. Les développeurs ont du mal à répondre aux besoins en constante évolution des utilisateurs et à créer un contenu attrayant. Pourtant l’empreinte passive des marques, comprenant des milliards de produits et d’emballages, est en sommeil, mais peut être activée instantanément par le biais de l’AR avec de belles histoires à raconter. Les emballages connectés ont le potentiel pour devenir le canal de communication le plus puissant qui soit à tout moment, permettant ainsi un dialogue direct avec les utilisateurs finaux dans une économie d’expérience en pleine croissance.

Walmart, avec l’aide de Zappar a doté les halls de ses magasins physiques de jeux de réalité augmentée visant à générer du trafic, à améliorer l’expérience en magasin et à stimuler les clients. engagement. Tout au long du mois de décembre, les acheteurs Walmart ont pu télécharger l’application Walmart AR via l’ App Store ou Google Play et numériser des codes Zap pour activer les expériences AR sponsorisées par Clorox, Kellogg’s, Pepsi, Nickelodeon, M&M’s, Blue Bunny Ice Cream et 3M. Les activités comprennent des rencontres avec des mascottes de marques, des mini-jeux, des animations 3D et des filtres pour le visage. Les acheteurs peuvent également enregistrer ces expériences à partager sur les réseaux sociaux.

Autre sujet l’impact positif en tant que technologie facilitant l’apprentissage actif par le biais de la pratique. De nombreuses entreprises commencent à voir le pouvoir de l’AR dans l’apprentissage, la formation et le développement et cela devient un facteur majeur d’optimisation et d’obtention de résultats nets

4. UX/UI

le défi ne réside pas dans la création du contenu lui-même, mais dans la conception de la manière dont il est affiché dans l’application. Avec une grande quantité de données et peu d’espace sur les appareils mobiles, vous pouvez facilement encombrer les écrans de vos clients. Le défi de la mise en page provient de la nature dynamique des métadonnées AR et du fait qu’aucune règle UI / UX standard pour les espaces AR et VR n’a encore été inventée. Malgré les difficultés existantes, une conception élégante des métadonnées est réalisable.

 

L’application Tesco Discover , pour sa part, contient du texte, des images et même des vidéos parfaitement affichées à l’écran, ainsi que l’objet augmenté (produits Tesco ou magazines) capturé par l’objectif de l’appareil photo. L’implémentation d’une conception UX/UI pour une application AR peut prendre deux ou trois fois plus longtemps que celle d’une application mobile, alors gardez cela à l’esprit.

5. Sensibilisation du public

Toutes les personnes que vous rencontrerez ne seront pas en mesure de vous dire en quoi consiste la réalité augmentée. En effet, peu de gens savent comment fonctionne l’AR. C’est ce manque de sensibilisation du public qui rend difficile la mise en œuvre des technologies. Vous ne pouvez pas introduire un produit que moins de 10% de la population sache utiliser.  L’une des façons de sensibiliser le public c’est de permettre d’interagir avec avec un produit, on attend de celui-ci qu’il donne davantage d’informations sur sa composition, sa provenance, son impact social et environnemental et ses instructions d’utilisation que sur son empreinte physique, voila une piste pour pousser l’usage !

 

Cela viendra par la culture, le tourisme ? Les expériences de réalité virtuelle permettent maintenant aux gens de visiter virtuellement les tombes égyptiennes et de voir des peintures rupestres extrêmement sensibles à grande échelle . À Boston, une start-up a utilisé la magie de la réalité augmentée pour restituer les œuvres volées lors du tristement célèbre vol de 1990 à leurs cadres du musée Isabella Stewart Gardner.

 

6. juridique

La plupart des applications mobiles AR exigent que votre GPS soit activé pour pouvoir fonctionner. De telles autorisations posent des problèmes liés aux besoins en matière de confidentialité. Est-il justifié que l’application exige autant de votre téléphone ? Avec les nouvelles réglementations sur la législation européenne en matière de protection de la vie privée, les entreprises doivent indiquer comment elles entendent utiliser vos informations. Un autre problème concerne la propriété du monde virtuel. Il n’est pas clair à qui appartient un monde virtuel conçu par l’utilisateur.

 

7. Compatibilité logicielle

Il y a des problèmes d’interopérabilité lorsqu’il s’agit de travailler avec des applications mobiles AR. Les kits doivent être compatibles avec le modèle du téléphone afin de pouvoir fonctionner sans problème. Un autre problème est lié aux navigateurs AR. Une application AR nécessite un navigateur AR afin de bien fonctionner. Le problème est que la plupart de ces navigateurs ne sont pas bien développés. Par exemple, certains d’entre eux ne sont pas facilement liés aux médias sociaux; donc, limitant leur application.

 

Une société basée au Canada, NextTech, a réussi à intégrer sa solution Web AR à des logiciels tels que Shopify , Magento et WordPress. L’installation des applications s’est avérée être une tâche trop ardue, et la raison pour intégrer la RA dans les navigateurs Web est devenue un impératif.

 

Mozilla, le fabricant du navigateur Web Firefox, s’investit depuis un certain temps déjà dans la réalité augmentée (AR) ou mixte et dans la réalité virtuelle (VR). Firefox Reality devrait être le premier navigateur multi-plateformes spécialement conçu pour la réalité mixte et évitera ainsi les pièges des autres solutions de navigation en réalité mixte fermées et spécifiques à la plateforme. Firefox Reality bénéficiera des avantages de Firefox Quantum en termes de rapidité. Elle s’appuiera sur l’engagement de Mozilla en matière de protection de la vie privée, qui, selon l’organisation, n’est pas encore formalisé dans la réalité mixte et les supports de réalité virtuelle.

 

Le fait de permettre aux expériences AR riches sur mobile d’être livrées directement sur une page Web mobile donnera aux entreprises beaucoup plus de contrôle sur la distribution et le marketing de leur contenu, tout en restant immédiatement disponibles pour que les utilisateurs puissent les utiliser sans avoir besoin de télécharger une application. l’éternel débat aura lieu aussi sur l’AR, pour l’instant le monde des apps à gagné !

 

Demain !

Les applications mobiles AR peuvent faire plus que simplement jouer. Les applications peuvent être adaptées à différents domaines: ingénierie, immobilier, santé, éducation et commerce . Cependant, il est à craindre que les applications mobiles AR puissent échouer à long terme en raison du rejet de la société qui n’en comprend pas les usages. La bonne nouvelle est que les grandes entreprises de technologie ont déjà dépensé des milliards de dollars pour développer cette technologie. Ainsi, ce n’est qu’une question de temps avant que les défis ne tombent un par un !

A voir aussi

VRrOOm Wechat