Vous allez bientôt pouvoir sentir les odeurs au cinéma

Category: 
Vous allez bientôt pouvoir sentir les odeurs au cinéma
15 Mai, 2017

Avec le film Treehugger : Wawona, qui vient de faire sensation au Tribeca Film Festival, le cinéma en réalité virtuelle vient de franchir un cap. Le film exploite un nouveau sens, celui de l’odorat, grâce au parfum utilisé comme noyau du scénario. 

Du 20 au 30 avril, l’espace immersif des Spring Studios, le spot culturel le plus huppé de New York, a projeté Treehugger : Wawona, dans le cadre compétitif du Tribeca Film Festival. Ce curieux petit film de sept minutes a révolutionné le monde du cinéma virtuel en utilisant le parfum, comme révélateur de sensations, d’émotions. Plus qu’un film, Treehugger : Wawona est une expérience avec Symrise Fine Fragrance, fournisseur important de parfums.

Une révolution pédagogique

Le principe est simple : le spectateur est habillé d’un casque de réalité virtuelle diffusant des odeurs, d’un SubPac (une sorte de gilet qui permet de ressentir les vibrations) et d’une veste haptique (accessoire permettant aussi d’augmenter les sensations physiques : coup de pied, flèche, balle ou même la pluie et le souffle d’une explosion).

Avec tout cet attirail, le spectateur est plongé dans le centre d’un séquoia géant et observe son fonctionnement intérieur, tout en respirant les profondeurs de la nature. Le bruit des insectes et le souffle du vent que l’on entend déjà dans le teaser permettent une immersion encore plus intense.

Ce court-métrage en 3D a été réalisé par Barney Steel, Ersin Han Ersin et Robin McNicholas. Les réalisateurs se sont inspirés du séquoia géant, espèce menacée, du célèbre parc national de Californie aux États-Unis. Ils ont imaginé un scénario qui se focalisait sur le rapport du spectateur avec l’arbre : plus il l’étreint, plus il accède à une sorte de dimension cachée, les entrailles, révélant, au fur et à mesure, le parfum végétal.

Face notamment à The Protectors : Walk in the Ranger’s Shoes de Kathryn Bigelow (dont le film Démineurs a remporté l’oscar du meilleur film et de la meilleure réalisatrice en 2008), ce court-métrage a su se démarquer pendant le festival. Le 27 avril, Treehugger : Wawona a été couronné d’un Storycapes Award, prix récompensant les films sensibilisant le public sur le monde d’aujourd’hui selon les nouvelles formes narratives et interactives. En l’occurrence, le film donne une leçon de biologie très particulière qui semble inciter le public de tout âge à observer plus attentivement la nature. D’une pierre deux coups, Treehugger : Wawona a donc le mérite d’allier l’utile à l’agréable.

A voir aussi

VRrOOm Wechat