Venise: 22 films en lice pour la 1ère compétition VR

Category: 
Venise: 22 films en lice pour la 1ère compétition VR
27 Juillet, 2017

L'identité des candidats au Lion d'or, a été dévoilée : trois réalisateurs français, des pointures mais aussi des cinéastes du Proche-Orient... Présidée par Alberto Barbera, cette édition, qui débutera le 30 août, devrait nous régaler.

 

La sélection des films en compétition de la 74e édition de la Mostra de Venise, qui se déroulera entre le 30 août et le 9 septembre, vient d’être dévoilée, par Alberto Barbera, son élégant directeur. En tout, ce sont vingt et un films, candidats au Lion d’or, qui seront présentés sur le Lido. Le jury, rappelons-le, sera présidé cette année par la charmante Annette Bening (à ses côtés, il y aura, entre autres, Jasmine Trinca, Michel Franco, Rebecca Hall, Anna Mouglalis...). A vue de nez, le programme est cette année fort alléchant. Le film d’ouverture, la plupart du temps un moment fort de la Mostra, avait déjà été annoncé le 15 juillet. Il s’agit de Downsizing d’Alexander Payne (SidewaysThe Descendants), comédie dramatique de science-fiction, avec Matt Damon et Christoph Waltz, dont le pitch est pour le moins intrigant  : dans un futur proche, un homme pense que sa vie pourrait être meilleure s’il rapetissait. Un contre-manifeste de la virilité ?

 

Parmi les pointures, on trouve Darren Aronofsky, un habitué du festival, où il avait décroche un Lion d’or en 2008, avec le rageur The Wrestler.  Mother ! comporte un casting de grand luxe : Jennifer Lawrence, Javier Bardem, Michelle Pfeiffer, Ed Harris. Il s’agit d’un thriller qui semble bien angoissant, autour d’un couple de privilégiés menacé dans son quotidien par l’incruste inopinée de plusieurs invités. Autre « gros » film :  The Shape of Water du baroquissime Guillermo del Toro, qui raconte l’étrange relation d’une employée muette (Sally Hawkins) avec une créature de laboratoire, sur fond de Guerre Froide. Georges Clooney, autre habitué, sera aussi là, avec Suburbicon, drame policier autour d’une famille frappée par un cambriolage meurtier, avec Matt Damon (encore lui), Julianne Moore et Woody Harrelson. Le scénario a été co-écrit avec les frères Coen. Un bon signe. Autre grands noms : Hirokazu Kore-eda (The Third Murder) et Paolo Virzi (The Leisure Seeker). 

Trois films français, trois générations de cinéastes

Deux documentaires sont aussi de la partie, signés par des géants. L’un, Ex Libris, The New York Public Librairy, est de Frederick Wiseman , toujours fringant à 87 ans (!) et a pour sujet, comme son titre l’indique, la grande bibliothèque de New York, institution du savoir. L’autre, Human Flow, est d’Ai Weiwei, grand artiste chinois et symbole de la résistance dans son propre pays. Notons par ailleurs deux films venus du Proche-Orient : L’insulte de Zyad Doueri, auteur libanais dont on avait beaucoup aimé L’attentat; et Foxtrot du réalisateur israélien, Samuel Maoz, auteur de Lebanon, Lion d’or assez controversé, en 2009.  

 

Côté français, on sera a priori gâté. Trois films, pour trois générations de cinéastes. D’abord, La Villa de Robert Guédiguian, film d’hiver sur une famille rassemblée autour du père vieillissant, où l’on retrouve la troupe chère au cinéaste marseillais, Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Jean-Pierre Darroussin et Jacques Boudet.

 

Il y est question de transmission d’un idéal, de fraternité mais aussi des migrants. Mektoub, My Love d’Abdellatif Kechiche, film très attendu, pressenti un moment pour Cannes mais non retenu (on a parlé d’un litige lié à sa durée), se retrouve à Venise. Rappelons qu’il s’agit d’une saga familiale, qui s’inspire librement d’un roman de François BegaudeauLa Blessure. C’est sa première partie qui sera montrée, elle dure trois heures.

 

Parions que le réalisateur de La Vie d’Adèle saura de nouveau nous retourner la tête et le cœur. Enfin, le troisième film français, d’un jeune comédien passé à la réalisation, Jusqu’à la garde de Xavier Legrand, une histoire de divorce et de violence paternelle, avec Denis Ménochet et Léa Drucker. Xavier Legrand, on le connait bien puisqu’on lui avait décerné le Prix Télérama pour son court-métrage, Avant que de tout perdre (2013). 

 

Signalons pour terminer que pour la première fois, le festival organisera une compétition dédié à la réalité virtuelle (avec vingt-deux films). Deux grandes figures du cinéma américains, bien réelles elles, recevront d’autre part un Lion d’or pour leur carrière respective : la comédienne Jane Fonda et l’acteur/réalisateur, Robert Redford. Tous deux sont réunis dans un film de Ritesh Batra (The Lunchbox), Our souls at night, qui sera présenté hors compétition. 

 

Voici la liste des 22 films en compétition pour la VR:

Melita, dir: Nicolas Alcala
La Camera Insabbiata, dirs: Laurie Anderson, Huang Hsin-Chien
The Last Goodbye, dir: Gabo Arora
My Name Is Peter Stillman, dirs: Lysander Ashton, Leo Warner
Alice, The Virtual Reality Play, dir: Mathias Chelebourg
Arden’s Wake (Expanded), dir: Eugene YK Chung
Greenland Melting, dir: Nonny De La Pena
Bloodless, dir: Gina Kim
Nothing Happens, dirs: Uri Kranot, Michelle Kranot
The Dream Collector, dir: Mi Li
Snatch VR Heist Experience, dirs: Rafael Pavon, Nicolas Alcala
Nefertitti, dirs: Richard Mills, Kim-Leigh Pontin
Proxima, dir: Manuel Pradat
In The Pictures, dir: Qing Shao
Dispatch, dir: Edward Robles
The Argos File, dir: Josema Roig
Gomorra VR – We Own The Streets, dir: Enrico Rosati
Draw Me Close, Chapters 1-2, dir: Jordan Tannahill
The Deserted, dir: Tsai Ming-Liang
I Saw The Future, dir: Francois Vautier
Separate Silences, dir: David Wedel
Free Whale, dir: Zhang Peibin

A voir aussi

VRrOOm Wechat