Une course de drones à mi-chemin entre le jeu vidéo et la VR!

Category: 
Une course de drones à mi-chemin entre le jeu vidéo et la VR!
12 Mars, 2017
Une manche de la coupe du monde de course de drones pourrait se tenir à Lyon fin avril 2017.
Des dizaines de compétiteurs venues du monde entier. Des engins survolant à toute allure des obstacles aériens.
Le tout devant une foule de spectateurs chauffés à bloc pour encourager les pilotes.
Les 29 et 30 avril, Lyon pourrait accueillir au vélodrome du Parc de la Tête d’Or une manche de la coupe du monde de course de drones.
La ville serait alors la première de France à voir se dérouler en centre-ville une compétition internationale de cette discipline.
« L’objectif de cette manifestation est de faire connaître la course de drones et d’attirer de nouveaux adeptes vers ce sport technique qui est né en France il y a trois ans et compte aujourd'hui entre 3.000 et 5.000 pilotes», indique Laurent Khong, cofondateur de B & K Presse.
Une société spécialisée dans l’univers du drone et organisatrice de la Lyon FPV World Cup programmée par la Fédération aéronautique internationale.
Totalement gratuite pour les spectateurs, cette compétition devrait voir s’affronter quelque 70 pilotes internationaux, nombreux à attendre l’ouverture des inscriptions pour venir rivaliser avec les meilleurs de la discipline.
Un véritable show
Si tout se passe comme prévu, un circuit sera installé au vélodrome, avec des obstacles aériens et au sol.
A chaque course, quatre pilotes s’affrontent au chronomètre en faisant voler leur engin à 150 km/h. « Ces drones sont petits et vifs.
Nous prévoyons des obstacles au sol pour contraindre les pilotes à voler le plus bas possible afin que le public profite à fond du spectacle. En général, ça chute et ça se crashe pas mal, c’est assez impressionnant », décrit Laurent Khong.
« La course de drones est à mi-chemin entre le jeu vidéo et la réalité virtuelle. C’est vraiment une discipline accessible à tous dès 7 ans et jusqu’à un âge avancé », ajoute l’organisateur qui n’attend plus que l’aval des autorités pour ouvrir les inscriptions.
Interrogée par 20 Minutes, la mairie de Lyon, qui doit autoriser la manifestation entièrement financée par les organisateurs, a indiqué qu’aucune demande officielle n’avait été formulée à ce sujet.
La société B&K Presse, qui explique avoir eu plusieurs contacts avec la municipalité et les services de la métropole, se veut optimiste.
« C’est une belle manifestation pour la ville, ouverte à tous. Nous aimerions vraiment qu’elle se tienne à Lyon », ajoute Laurent Khong. Si toutefois la course n’était pas autorisée, la société B & K Presse serait sans doute contrainte de trouver un autre lieu dans la région lyonnaise.

A voir aussi

VRrOOm Wechat