Un parc d'attraction consacré à Napoléon avec des attractions en VR

Category: 
Un parc d'attraction consacré à Napoléon avec des attractions en VR
29 Mai, 2017
Le député UDI Yves Jégo lance un projet de parc consacré à Napoléon qui pourrait voir le jour en 2023 en Seine-et-Marne.
Si le projet aboutit, les visiteurs seront entraînés dans un voyage au coeur de l'Empire avec attractions en réalité virtuelle.
Après Mickey et Astérix, Napoléon sera peut-être le prochain à avoir son parc d'attraction en Ile-de-France. 
Le Parisien révèle les premiers contours de ce projet, porté par le député-maire UDI de Montereau Yves Jégo.
Le parc verrait le jour dans un site de 56 hectares situé à Marolles-sur-Seine d'ici 2023.
Conscient des "limites" et "excès" de Napoléon, l'élu se défend de vouloir glorifier l'empereur et voit plutôt en lui une "marque mondiale" qui servira de fil rouge.
Dans la veine d'un parc historique comme le Puy-du-Fou, le projet marque toutefois sa différence avec des attractions utilisant la 4D et la réalité virtuelle.
Ces technologies permettront aux visiteurs de se replonger dans l'époque napoléonienne.
 
Un casque de réalité virtuelle utilisé dans les attractions
Un casque de réalité virtuelle sera utilisé pour plusieurs attractions, dont une au coeur d'une bataille où le visiteur armé d'un mousquet devra sauver sa peau.
Ils seront aussi transportés sur les traces du général Bonaparte au pied des pyramides égyptiennes, où le général Bonaparte mena campagne en 1798.
Des attractions autour des personnages de l'époque comme l'inventeur de la guillotine, le docteur Guillotin ou le corsaire Surcouf feront aussi partie du projet.
Pour ne pas jouer avec l'Histoire, un comité scientifique de dix historiens validera les attractions.
Un cirque d'hiver devrait par ailleurs abriter un "spectacle animalier bluffant" avec aux commande le dresseur Pierre Cadéac, connu pour ses collaborations dans des films comme Gladiator de Ridley Scott. 
 
Un potentiel touristique pour la Seine-et-Marne
Yves Jégo, qui porte cette idée depuis six ans veut croire aux bénéfices de ce parc pour sa région.
"L'Ile-de-France est la première destination touristique européenne.
Il faut s'orienter vers ce qui a du sens si l'on veut augmenter la visibilité de ma ville, Montereau, au sud de notre département, la Seine-et-Marne.
Or, nous sommes à 20 minutes de Fontainebleau, 50 minutes de Disney, une heure de Paris", explique-t-il au Parisien.
Estimant à "90%" les chances que le projet aboutisse, l'élu est actuellement à la recherche d'investisseurs qui permettraient de réunir 244 millions d'euros sur 10 ans.
Le géant chinois du e-commerce Alibaba et la Caisse des dépôts pourraient ainsi participer au projet.
Le tarif d'entrée serait quant à lui fixé à 35 euros la journée, avec un objectif de 750.000 visiteurs dès la deuxième année d'exploitation. 

A voir aussi

VRrOOm Wechat