The Third Floor en dit plus sur Pathfinder

Category: 
The Third Floor en dit plus sur Pathfinder
06 Février, 2018
Rachael Castell (business development manager) et Adam Kiriloff (VR Technical Artist) de The Third Floor.

 

A l'occasion du Paris Images Digital Summit, qui se tenait fin janvier, l'entreprise The Third Floor a évoqué ses futurs outils et les marchés qu'elle souhaite conquérir.

The Third Floor, rappelons-le, est une société historiquement spécialisée dans la prévisualisation. Elle comporte environ 450 personnes réparties entre Los Angeles et Londres.

 

Le groupe fournit des services variés tels que :

- pitchvis : une séquence de prévisualisation destinée à valider un projet auprès de décideurs. Il s'agit généralement d'une séquence censée donner une idée de l'atmosphère du film, le tout avec un budget très réduit (puisque l'objectif est précisément d'obtenir des financements) ;

 

- prévisualisation, technique qui consiste à créer une version 3D peu détaillée de scènes avant leur tournage, de façon à communiquer à l'ensemble des équipes la vision créatrice ;

 

- la techvis, ou prévisualisation technique, se destine à la préparation du tournage : à l'aide des informations de la prévisualisation, on génère diagrammes, plans de tournage, informations sur les distances, données de motion control pour les grues, positionnement et taille des fonds verts. En clair, on fait en sorte de savoir précisément quel matériel sera nécessaire pour tourner le plan, mais aussi où et comment l'utiliser ;

 

- production virtuelle, notamment via l'utilisation de Simulcam, une technologie qui permet de prévisualiser les effets visuels directement sur le plateau de tournage ;

 

- postvis : intégration dans les images tournées d'un aperçu de ce à quoi devront ressembler les effets, dans le but de valider les intentions et d'aider les studios VFX.

 

Les différentes showreels du studio vous donneront une idée plus concrète de ces prestations.

Si la prévisualisation reste le coeur de métier de The Third Floor, l'entreprise cherche à développer de nouveaux outils et usages, de façon à accompagner ses clients sur l'ensemble d'un projet, du pitch à la Première du film (avec, pourquoi pas, un projet VR lié au long-métrage).
 

Les techniques de production virtuelle sont un axe majeur de ce travail de R&D. Cette approche a de nombreux avantages : prise de décision plus tôt dans le processus de production, références pour les acteurs, essais de caméra avant le tournage proprement dit, gain de temps, meilleure anticipation des problèmes de construction de décor, ... En bref, il s'agit à la fois de proposer de nouveaux outils créatifs et de faire économiser temps et argent à la production. 

 

Problème : l'utilisation d'une caméra virtuelle reste lourde et complexe, avec la nécessité de disposer d'un espace et et de disposer d'un matériel long à installer. Des contraintes qui limitent son usage et son essor.

C'est ici qu'entre en jeu Pathfinder, nouvel outil issu de l'équipe immersive de The Third Floor. Le concept : un outil de visualisation immersif mais portable, qui puisse être utilisé par de multiples départements pour explorer les décors virtuels et environnements, passer en revue les assets.

Concrètement, Pathfinder se présente comme un outil en réalité virtuelle sous Unreal Engine, que l'on utilise via un simple casque HTC Vive : pas besoin d'une salle de performance capture dédiée ou d'une caméra virtuelle lourde. 

 

L'outil est multi-utilisateurs et permet d'annoter, mesurer, capturer des images. De quoi par exemple visiter un décor au travers d'une vue d'ensemble ou à l'échelle, indiquer que tel rocher doit être déplacé, faire une capture qui sera envoyée au département storyboard ou VFX, mais aussi préparer un fond vert. Les captures conservent évidemment des métadonnées (focale, orientation) pour faciliter l'utilisation dans le reste du pipeline. 

 

Pour l'heure, Pathfinder est encore un projet non finalisé. The Third Floor le destine notamment au département artistique et au directeur de la photographie, qui s'en serviraient dans des sessions allant de 30 minutes à 3-4 heures. L'entreprise présente Pathfinder comme un heureux "accident" issu de projets précédents, mais qui devra encore être perfectionné avant d'être pleinement utilisable.

 

Les pistes de développement sont d'ailleurs nombreuses. Intégration avec l'outil de caméra virtuelle de The Third Flood, personnages pouvant être posés pour aider le réalisateur à planifier les plans les plus importants, playback de l'animation pour cadrer l'action au mieux, système de presets, usages en réalité augmentée... L'équipe ne manque pas d'idées.

 

Le concept est donc clairement rudimentaire pour le moment, mais il a du sens du fait des pistes évoquées, de son faible coût et de sa rapidité de mise en place (30 minutes maximum) par rapport à une solution classique de caméra virtuelle. Pathfinder colle par ailleurs totalement avec la vision que promeut The Third Floor depuis des années auprès de ses clients et lors de conférences : accompagner les projets toujours plus étroitement, trouver des solutions toujours plus économiques, proposer toujours plus d'outils de prise de décision et communication. Sans compter que The Third Floor pourra aussi en faire une "introduction" à faible prix, un premier pas avec des clients avant de leur proposer d'autres services plus onéreux.

 

Si l'entreprise réussit comme elle le souhaite à proposer davantage de fonctionnalités et une intégration plus étroite avec le reste du pipeline, nul doute que ce type de solution trouvera sa place dans les futures productions.

Ci-dessus : les axes de travail de The Third Floor pour 2018.

A voir aussi

VRrOOm Wechat