Quand Samara de 'The Ring' sort de la télé (en AR)

Category: 
Quand Samara de 'The Ring' sort de la télé (en AR)
01 Mars, 2018

Même si vous n’avez jamais osé (ou souhaité) voir The Ring, vous connaissez certainement sa scène la plus iconique : une télé qui diffuse le film maudit, un peu de neige, puis cette créature humanoïde qui surgit d’un puits avant de se rapprocher lentement, inexorablement, de la caméra… Puis de traverser l’écran, les cheveux devant le visage, et d’apparaître en chair et en os sur le tapis du salon pour vous pourrir la vie.

 

Depuis son entrée fracassante dans nos cauchemars, le personnage de Samara, ce monstre qui hante une VHS imaginé par Hiroshi Takahashi dans la version originale Ringu et popularisé en Occident par la version de Gore Verbinski sortie en 2002, est devenu une icône de la culture ciné, qu’on soit fan de film d’horreur ou pas. Et comme si ça ne suffisait pas, seize ans plus tard, un développeur a décidé de rendre la scène encore plus terrifiante en mettant à profit le formidable potentiel de la réalité augmentée.

La semaine dernière, sur Twitter, un développeur nommé Abhishek Singh a mis en ligne une vidéo surréaliste dans laquelle il recrée l’intégralité de la fameuse scène de sortie de la télévision en réalité augmentée, ce qui signifie que dans ses yeux (et les nôtres, puisque la vidéo est filmée à la première personne), cette saloperie de monstre sort littéralement de l’écran pour nous foncer dessus toute mèche dehors. Mieux, lorsque le personnage doté du système de réalité augmentée prend la fuite, Samara le suit dans le couloir par petits bonds téléportés, ce qui signifie que la simulation peut potentiellement continuer très, très longtemps.

 

Si les textures du modèle 3D de Samara manquent encore beaucoup de fidélité et de détail pour être photoréalistes, rappelons que cette séquence est l’œuvre d’un type tout seul dans son coin capable de bricoler ça avec l’outil de développement d’Apple, ARKit, qui repose sur un moteur Unity – bref, rien de très particulier ou d’exorbitant.

 

Imaginons maintenant que les rêves de Microsoft, Magic Leap et Apple (Abhishek Singh utilise ici un iPad pour filmer sa scène en AR) se réalisent et que la réalité augmentée devienne omniprésente à la faveur de la démocratisation des casques et lunettes dédiés ; imaginons ensuite que des réalisateurs, suivis par de gros studios anglo-saxons, réalisent le potentiel extraordinaire du film d’horreur en AR immersive, capable de foutre les jetons à n’importe qui… Voilà, nous sommes en 2025, et vous vous apprêtez à regarder The Ring, version restaurée, tête-à-tête intime avec l’horreur garanti. Abhishek Singh a ouvert la boîte de Pandore.

A voir aussi

VRrOOm Wechat