Quand la réalité virtuelle rencontre l’histoire

Category: 
Quand la réalité virtuelle rencontre l’histoire
21 Mars, 2017
Pour sa 10ème édition, le Festival International du Film d’Archéologie de Nyon mise sur les nouvelles technologies.
 
Quand la réalité virtuelle rencontre l’histoire
La 3D est à l’affiche de la 10e édition du Festival International du Film d’Archéologie de Nyon (FIFAN), lancé il y a presque vingt ans par le Musée romain.
Régulièrement utilisée au cinéma, la technique vient maintenant se frotter au film d’archéologie.
Ainsi, le film «Aventicum D-couverte» sur la cité gallo-romaine d’Avenches, sera projeté en trois-dimensions lors de la soirée d’ouverture.
«Ça amène une valeur ajoutée, explique Christophe Goumand, directeur du festival. On peut admirer les détails des objets qui tournent devant nos yeux, comme le buste en or de Marc Aurèle.»
Pour l’archéologue et cinéaste, c’est une manière de plonger le public dans les vestiges du passé et d’observer dans toute leur splendeur les objets qui témoignent des ancêtres.
Le programme prévoit une trentaine de films projetés gratuitement du 21 au 25 mars à l’Usine à Gaz.
Les cinq jours de projections couvrent l’histoire de tous les continents.
Les meilleures productions sont récompensées durant la soirée de clôture, avec un prix attribué par le public.
Toujours biennal, le Festival veut d’ailleurs être une rencontre entre le public et les archéologues.
«Les gens peuvent poser des questions et discuter directement avec les professionnels des dernières découvertes archéologiques», souligne Christophe Goumand.
Comme durant la soirée de jeudi sur l’archéologie précolombienne.
«Les spectateurs pourront échanger avec l’équipe de chercheurs, rentrée de Bolivie il y a une dizaine de jours. Ils ont fait des recherches sous-marines dans le lac Titicaca.»

A voir aussi

VRrOOm Wechat