Princesse Leia: Renaissance virtuelle ou seconde mort ?

Category: 
Princesse Leia: Renaissance virtuelle ou seconde mort ?
07 Janvier, 2017

Nous sommes tentés de penser que le personnage de la Princesse Leia, et par extension son interprète Carrie Fisher, qui a joué le rôle de la chef des forces rebelles dans quatre épisodes de Star Wars sur plus de cinq décennies, nous appartient. Pour ceux qui étaient adolescents lors de la sortie du premier Star War en 1977, son image est si profondément ancrée dans notre esprit que l'on peut aisément se remémorer son visage en un instant.

Mais curieusement, Carrie Fisher n'était pas propriétaire de ses droits à image . Ceux-ci appartiennent en fait à Lucas Film pour les 3 premiers épisodes de l'opéra spatial. Et Carrie Fisher ne le supportait pas, ce qui a donné lieu à plusieurs prises de becs avec le réalisateur. « Chaque fois que je me regarde dans le miroir, je dois envoyer un chèque à George Lucas » aimait-elle plaisanter amèrement…

C'est aujourd'hui Disney, qui aurait hérité de ces droits lors du rachat de Lucasfilm pour 4 milliards de dollars en 2010, et a entrepris une nouvelle trilogie Star Wars, qui devra décider comment les utiliser pleinement à la suite du triste et soudain décès de Carrie Fisher ses derniers jours.

Un article dans le magazine Hollywood Reporter suggère que la princesse Leia, transformée en générale de la Résistance luttant contre son propre fils, le néfaste Kylo Ren de l'épisode de 2015 « The Force Awakens », devait jouer un rôle majeur dans les deux films qui complétent ce nouveau triptyque, L'épisode VIII de Rian Johnson et l'épisode IX de Colin Trevorrow (lesquels sortiront respectivement en décembre de cette année et en 2019).

Ci-dessus: L'âge d'or ... Carrie Fisher en 1977 Star Wars. Photographie: 20th Century Fox / Rex / Shutterstock

Les scènes clés de Leia sont sensées être une rencontre avec son frère Luke Skywalker (Mark Hamill) qu'elle avait perdu de vue depuis longtemps, et une épreuve de force avec Adam Driver, alias le patricide Kylo Ren, ce qui, avec Dark Vador, promet d'être une belle réunion de famille entre les Skywalker père-mère-frère-et fils.

Certaines sources au Hollywood Reporter, suggèrent que Fisher aura un rôle plus important dans l'épisode IX que celui qu'elle tenait dans le VIII, avec des scènes qui ont été filmées avant le décès de l'actrice.

Mais la mort de la star laisse Disney avec un dilemme : Sortir la princesse Leia – et donc Carrie Fisher, du futur scénario de lé'pisode IX, et supprimez le rôle du chef de la rebellion? Ou utiliser un bricolage numérique - semblable au processus qui a ramené Peter Cushing à la vie pour Rogue One, pour faire revivre virtuellement la Princesse Leia, ce qui poserait quelques interrogations éthiques si peu de temps après la mort de l'actrice ?

Et tout ceci est encore compliqué par deux autres facteurs. Le premier est la fameuse inquiétude fameuse de Carrie Fisher sur l'exploitation par LucasFilm de son image lorsqu'elle était jeune dans la trilogie originale, et notamment la fameuse scène en bikini doré en tant qu'esclave, et l'allusion trouble du cinéaste qui avait indiqué qu'il n'existait pas de soutien-gorge dans l'espace. Rappelons d'ailleurs que suite au décès de l'actrice, les studios Disney ont annoncé l'arrêt total de la fabrication de la figurine de la princesse Leia, esclave enchâinée au maillot doré ...

 

Le second est le sentiment que la Princesse Leia était relativement secondaire en tant que personnage clé dans l'épisode The Force Awakens, par rapport aux deux autres membres du trio original de Star Wars. Han Solo, alias Harrison Ford, a été la figure centrale de ce nouvel épisode qui s'est achevé sur la scène de sa mort - tandis que Luke Skywalker, alias Mark Hamill, a été repositionné comme une figure presque mythique, même s'il n'a fait qu'une plus que courte apparition de quelques secondes au dénouement du film.

Ci-dessus: Fisher avec Harrison Ford dans Star Wars: Episode VII – The Force Awaken. Photographie: Allstar / Disney / Lucasfilm

D'autre part, Yoda n'a pas eu besoin de trois films pour imprégner la première trilogie de sa syntaxe particulière. Obi-Wan Kenobi interprété par Alec Guinness sera toujours un totem singulier du Hollywood du XXe siècle, malgré sa mort dans le premier épisode - bien qu'il soit revenu grâce à la Force sous la forme d'un personnage fantomatique dans les deux épisodes suivants. Alors serait-il possible de donner à Leia le même type de rôle dans l'épisode VIII, sans passer par la voie numérique? Seul Johnson et son équipe connaissent la réponse.

Pourtant, l'existence de ces scènes déjà filmées avant le décès de l'actrice est très attirante. Mais il est presque certain que nous ne pourrons jamais les voir, à moins que Disney ne choisisse l'option de la renaissance virtuelle. Nous avons la technologie; Nous pouvons la ramener à la vie. Mais serait-il juste de le faire juste uniquement dans le but de satisfaire nos propres aspirations en tant que fans de Star Wars?

Carrie Fisher a enduré ses propres souffrances face à sa célébrité, avec une grande grâce et un véritable charme - publiquement du moins. Mais on pouvait deviner une douleur évidente sous ces sourires presque impénétrables. Et l'idée d'utiliser son image dans le but d'un nouveau succès commercial au Box-Office me gênerait.

Car disons le franchement. Une renaissance virtuelle de la princesse Leia dans l'épisode IX génèrerait un énorme profit supplémentaire. Il suffit de voir l'effet de la résurrection numérique de Paul Walker dans Fast and Furious 7, suite à la mort de l'acteur dans un accident de la route en Novembre 2013. Ce n'est pas un hasard si le film de James Wan a été de loin le plus rentable de toute la sage. Les cinéphiles ne sont pas à l'abri de la curiosité morbide...

Une autre possibilité que le Hollywood Reporter n'a pas mentionnée, est tout simplement que les droits à l'image de Carrie Fisher pourraient être retirés des mains des studios Disney, en dépit des affirmations célèbres de Fisher sur les droits de Lucasfilm à son image. En effet, une loi de 1985 en Californie, stipule que les studios de cinémas doivent obtenir l'autorisation de la succession d'une célébrité pour pouvoir utiliser son image, et ce jusqu'à 70 ans après sa mort. Il est donc fort possible qu'il revienne à la famille de l'actrice de décider de quelle façon son image sera utilisée. Et cela nous fait nous rappeler à juste titre d'ailleurs, que ni la princesse Leia, ni Carrie Fisher ne nous ont appartenu, ni à nous ni à Disney.

Il y a eu plusieurs demandes faites cette semaine, afin que la Princesse Leia soit officiellement canonisée en qualité de princesse des studios Disney, aux côtés d'Ariel La Petite Sirène et Belle de La Belle et la Bête. Franchement, il est difficile d'imaginer quelque chose qui aurait plus déplu à Carrie Fisher, étant donné ses expériences avec Georges Lucas. Quelle que soit la décision prise par le studio sur son futur rôle dans l'opéra spatial à long terme, la Princesse Leia mérite certainement d'être immortalisée parmi les stars du cinéma, plutôt que dans les magasins Disney.

A voir aussi

VRrOOm Wechat