Paris: Valérian s’expose en AR à la Cité des Sciences

Category: 
Paris: Valérian s’expose en AR à la Cité des Sciences
29 Juillet, 2017

Alors que l'adaptation au cinéma de Luc Besson cartonne dans les salles françaises, la Cité des Sciences propose aux fans du film et surtout de la BD de prolonger l'expérience. Des planches en réalité augmentée répondent aux questions des visiteurs jusqu'au 14 janvier 2018.

 

Deux visiteurs spatio-temporels viennent poser leur vaisseau à la Cité des Sciences et de l'Industrie, à Paris. À l'occasion des cinquante ans de la bande dessinée Valérian et Laureline et de la sortie de son adaptation cinématographique signée Luc Besson, l'institution de la porte de la Villette propose aux fans d'approfondir la saga créée par Jean-Claude Mézières et Pierre Christin. Jusqu'au 14 janvier 2018, pour le prix d'un ticket au complexe de la Villette (entre 9 à 12 euros), les curieux peuvent explorer tous les recoins de cet univers de la science-fiction française.

 

L'exposition «Valérian et Laureline en mission pour la Cité» accueille les visiteurs dans un espace de 300m² se parcourant en une petite heure. Elle est organisée autour d'une salle de projection et de cinq alcôves aux thèmes bien documentés: l'univers, les civilisations, la diversité des espèces et la politique-fiction. L'événement plonge également les curieux dans l'ambiance de la bande dessinée avec la présentation d'une quarantaine de planches originales enrichies par la réalité augmentée. Grâce à l'astrophysicien Roland Lehoucq, le géographe Alain Musset et au paléontologue Jean-Bastien Steyer, le fan de Valérian peut en apprendre davantage sur la faune, la flore, la technologie et les enjeux sociopolitiques de l'univers dessiné par Jean-Claude Mézières.

 

Deux planches du prochain album de Pierre Christin, Souvenirs de futurs 2, en avant-première

En se promenant, se dévoilent les murs des cités antiques, le vaisseau spatial du couple d'agents spatio-temporels, ainsi que le trio reconnaissable des Shingouz vendant des informations aux héros ou encore «la nuée des Oiseaux-Folie». D'autres créatures étonnantes rôdent au détour du couloir comme le «transmuteur grognon de Bluxte», la petite bête mignonne capable de multiplier presque à l'infini un objet qu'il a ingéré sous forme de déjections.

 

En dehors de l'approche scientifique, l'exposition révèle quelques-unes des sources d'inspirations et hommages aux grandes œuvres, hommes et artistes qui ont peuplé l'imaginaire de Jean-Claude Mézières et Pierre Christin. Le visiteur peut reconnaître l'architecture du vaisseau de 2001: l'odyssée de l'espace ou les physiques de Corto Maltese ou Charles Darwins.

 

Plus loin, les deux créateurs se prêtent au jeu de l'interview auprès des experts dans une courte séquence vidéo. Ils évoquent l'engagement de Valérian et Laureline contre les maux de leur époque, citant «le racisme, le sexisme, le colonialisme et le totalitarisme». Pierre Christin souligne le côté «socio-libertaire des héros avant même l'avènement de Mai 68». Après s'être abreuvé d'autant d'informations, le visiteur peut découvrir et feuilleter librement tous les volumes de la BD. Il y a même deux planches du prochain album à paraître fin 2017, Souvenirs de futurs 2, présentées en avant-première.

A voir aussi

VRrOOm Wechat