L’histoire en AR du caniche qui avait peur du coiffeur

Category: 
L’histoire en AR du caniche qui avait peur du coiffeur
16 Novembre, 2017

Les Sorelois Marie-Christine Lachance et Mike Pelland innovent dans leur troisième œuvre Le caniche qui avait peur du coiffeur. Du contenu interactif comme de la musique originale et des dessins animés s’ajoutent à l’histoire jeunesse qui est en librairie depuis le 15 novembre.

 

En novembre 2016, les Éditions Alaska, composée de l’illustrateur Mike Pelland et de l’écrivaine Marie-Christine Lachance, lançait son premier livre Le coq qui avait perdu son cri. Un an plus tard, la maison d’édition en est à son troisième roman jeunesse ludique et interactif après le lancement de Le lapin qui ne se brossait pas les dents en août 2017.

L’écrivaine Marie-Christine Lachance était heureuse de l’aboutissement de ce dernier projet. Il a nécessité beaucoup plus de travail que les deux premiers en raison de la réalité virtuelle augmentée, explique-t-elle.

 

"Notre plus gros souci, c’était que cela devienne un véritable objet d’art." Marie-Christine Lachance 

 

« Les huit illustrations s’animent et deviennent des vidéoclips lorsqu’on utilise notre application sur une tablette ou un téléphone intelligent. On garde le livre au centre de tout, mais on ajoute un volet numérique comme s’il y avait un film et un disque de musique en plus du livre », affirme Mme Lachance.

 

Utiliser ses atouts

L’histoire met en vedette le caniche Claudette, incapable d’aller chez le coiffeur jusqu’au jour où on la confond avec une brebis. Mme Lachance a aussi écrit et composé les chansons.

Pour l’aider dans cette tâche, elle s’est alliée avec son frère, le musicien et multiinstrumentiste Antoine Lachance ainsi que son associé de la maison d’édition, Ghyslain Dufresne.

 

« Antoine s’est occupé des arrangements et Ghyslain a aussi participé. Nous avons créé et enregistré toutes les voix des sept personnages. Les dessins animés racontent des histoires complémentaires. La musique est très inspirée des cartoons comme ceux de Looney Tunes et de Disney. On y trouve la dose d’humour et des chansons de styles pop et rock », décrit l’auteure.

Quelques jours avant la sortie de ce nouveau livre, Mme Lachance croit que son équipe a mis le paquet et réalisé une première avec son produit.

 

« Les derniers mois ont été très intenses. C’est notre plus gros projet et nous sommes vraiment les seuls à offrir cette réalité virtuelle augmentée. On est très chanceux d’avoir une maison d’édition avec toutes les ressources dont nous avons besoin. À nous tous, on était capable de tout faire », se réjouit-elle.

 

Les artistes seront pour la première fois au Salon du livre de Montréal du 15 au 20 novembre pour rencontrer les parents qui apprécient, souligne-t-elle, le volet numérique de leurs livres pour enfants.

 

« On trouve important de garder l’objet. On a trouvé un bon compromis. Notre but est de donner aux jeunes le goût de lire. Chacun de nos livres est un peu plus complet que l’autre », estime Mme Lachance.

 

Au cours des prochains mois, l’équipe lancera sa propre application qui ressemblera à une petite chaîne de dessins animés.

 

Le livre sera disponible dans toutes les librairies du Québec et sur le site https://www.editionsalaska.com.

A voir aussi

VRrOOm Wechat