Le porno s'intéresse aux hologrammes

Category: 
Le porno s'intéresse aux hologrammes
27 Décembre, 2016

CamSoda, un acteur très en vue sur le marché de la pornographie, vient de lever le voile sur une nouvelle technologie basée sur des hologrammes. Il n’est d’ailleurs pas le premier à s’intéresser à cette question. L’industrie de la pornographie a toujours tissé des liens étroits avec la technologie. Les entreprises du secteur ont été les premières à investir massivement sur les VHS ou même sur les DVD et elles ont aussi très vite trouvé leur place sur le web, contribuant par la même occasion à sa démocratisation. Cette tendance est toujours d’actualité. Dorcel, par exemple, a beaucoup investi sur le marché de la réalité virtuelle dernièrement. Même chose pour Jacquie et Michel.

Le porno et la technologie, une affaire qui roule

Mieux, en 2013, Standard Innovation a même eu l’idée d’intégrer les imprimantes 3D au processus de fabrication de ses vibromasseurs afin de concevoir des produits basés sur les membres de plusieurs personnalités du secteur. Cette initiative avait trouvé un certain écho au sein de la presse spécialisée. CamSoda, lui, se positionne sur le segment des webcams de charme. Les internautes peuvent ainsi se rendre sur le portail déployé spécialement pour tailler le bout de gras avec l’hôtesse de leur choix, contre espèces sonnantes et trébuchantes. Le concept n’est pas vraiment nouveau, mais l’entreprise est bien décidée à le remettre au goût du jour. Elle avait ainsi présenté en novembre dernier la toute première place de marché dédiée aux fellations virtuelles. Cette innovation avait fait couler beaucoup d’encre.

Cette fois, l’entreprise est de retour avec une technologie totalement différente reposant sur l’utilisation d’hologrammes : les Holo-Cams. L’idée est plutôt simple puisqu’elle consiste à diffuser des sessions de chat privé sous la forme d’un hologramme diffusé par le biais du smartphone ou de la tablette de l’utilisateur, le tout en temps réel. Pour la mettre en oeuvre, CamSoda a commencé par monter un studio dédié à la chose dans ses locaux, un studio se présentant sous la forme d’un cube ouvert composé de parois drapées vertes.

Des hologrammes pour rapprocher les internautes des hôtesses

Des caméras placées à chaque angle filment l’hôtesse en temps réel. Les flux sont ensuite envoyés vers un ordinateur qui se charge de recomposer les scènes numériquement afin de les diffuser par le biais d’une connexion de type fibre. L’utilisateur final, de son côté, doit simplement installer un prisme sur l’écran de son téléphone ou de sa tablette pour afficher l’hologramme de l’hôtesse. Daron Lundeen, le président de CamSoda, pense que cette technologie permettra à ses clients de se rapprocher virtuellement de leur hôtesse. D’après lui, il s’agit même d’une étape très importante pour l’entreprise, mais aussi pour l’industrie en général.

Toutefois, et contrairement à ce qu’il prétend dans son communiqué, son entreprise n’est pas la première à s’intéresser à cette technologie. Holo Film avait lancé un produit assez similaire en 2015, à l’occasion d’une campagne Indiegogo. L’idée cette fois était de mêler les hologrammes à la réalité virtuelle afin de produire des films immersifs. La campagne n’avait malheureusement pas rencontré le succès escompté et elle a fini par passer à la trappe. Le monde n’était sans doute pas encore prêt pour ça…

A voir aussi

VRrOOm Wechat