Le court-métrage VR Théâtre d'automne à Cannes

Category: 
Le court-métrage VR Théâtre d'automne à Cannes
07 Mai, 2018
La comédienne Fanny Malette (au centre) et le réalisateur Mathieu Barrette (à droite) pendant le tournage  Photo : Courtoisie Mathieu Barrette

 

Le court-métrage en réalité virtuelle réalisé au Bas-Saint-Laurent, Théâtre d'automne, sera diffusé au Festival de Cannes. Le court-métrage de fiction est l'un des premiers tourné en réalité virtuelle à voir le jour au Québec.

 

Présenté par le Théâtre du Bic, le Théâtre les gens d'en bas et Lorel Design, le film a été choisi pour représenter la sélection du Festival du nouveau cinéma à Montréal au célèbre Village international de Cannes.

 

À l'aide de casques de réalité virtuelle, le film place le spectateur dans la peau d’un personnage qui fait l’expérience de trois niveaux de réalité jusqu’au moment où il est témoin d’une action que le coréalisateur et scénariste, Mathieu Barrette, préfère ne pas dévoiler pour préserver l’intrigue.

 

Le court-métrage de huit minutes sera présenté au Pavillon Québec créatif de la SODEC les 15 et 16 mai prochains. Un grand pas vers l’avant pour les réalisateurs Myriam Coulombe et Mathieu Barrette et les comédiens Fanny Mallette, Eudore Belzile et Steven Lee Potvin.

 

"...On est très fiers évidemment de se tailler une place à travers tous ces projets-là partout dans le monde."

Mathieu Barrette, scénariste et coréalisateur de Théâtre d'automne.

 

La présence du court-métrage à Cannes s’accompagne d’un encadrement par la SODEC et de son réseau de contact, indique M. Barrette, qui dit déjà être sollicité pour l’organisation de multiples rencontres sur place.

 

« Tu te rends compte que la machine est vraiment grosse et c’est le fun de pouvoir faire un premier pas comme ça, et d’être évidemment si bien accueilli pour le faire », s'enthousiasme-t-il.

 

Une technologie en développement

Les deux dernières années ont été très effervescentes en matière de réalité virtuelle, selon Mathieu Barrette. Les créateurs en sont encore au stade d’explorer le récit de fiction en réalité virtuelle.

 

"...Je trouve que c’est la grande opportunité des créateurs de notre génération, une chance de travailler à quelque chose qui n’était pas là avant."

Mathieu Barrette, scénariste et coréalisateur de Théâtre d'automne.

 

Selon le scénariste et réalisateur, l’un des défis de cette technologie consiste à offrir une expérience cinématographique à la fois immersive et agréable. Il explique que les récits de réalité virtuelle, s’ils sont mal dosés, peuvent parfois provoquer des malaises physiques, comme des vertiges ou des nausées, ou encore rendre le téléspectateur mal à l’aise.

A voir aussi

VRrOOm Wechat