L'AR au cinéma avec Sword Art Online

Category: 
L'AR au cinéma avec Sword Art Online
19 Mai, 2017
Ce n'est pas n'importe quel film d'animation qui ouvre l'année 2017 en France : Sword Art Online est un véritable phénomène en Asie et débarque cette semaine dans nos salles obscures.
Tout commence avec une série de light novels (romans japonais destinés à un public de jeunes adultes) écrite par Reki Kawahara, publiée en 2009, écoulée à plus de 19 millions d'exemplaires dans le monde. Son adaptation en série animée, puis en manga et en jeux vidéo, a connu un succès tout aussi retentissant.
En 2015, l'éditeur de jeux vidéo Bandai annonçait deux millions de joueurs, un record pour une franchise aussi jeune (la première déclinaison vidéoludique est parue en 2013) !
Aux États-Unis, dix millions d'internautes ont regardé la première saison de la série animée en streaming.
En France, 4 millions de personnes ont suivi les deux saisons sur la plateforme de VOD Wakanim et 100 000 DVD ont trouvé preneurs, les ventes talonnent celles des cultissimes One Piece et Naruto.
Le film Sword Art Online: Ordinary Scale est investi d'une mission de la plus haute importance, celle d'attirer un public plus large.
Un objectif atteint au Japon où il a rassemblé 1,6 million de curieux dans les salles obscures.
Pourquoi un tel engouement ? L'œuvre aborde des thématiques très contemporaines, qui font écho aux préoccupations des jeunes adultes.
Nous suivons un groupe de joueurs dans leurs aventures numériques qui se révèlent dangereuses.
L'amitié, la romance et la coopération dans les combats entre les deux héros (Asuna et Kirito) sont la pierre angulaire de cette histoire.
Le film Sword Art Online: Ordinary Scale narre une aventure dérivée de la série animée, qui se situe après les deux premières saisons.
La réalité virtuelle est abandonnée pour un nouveau jeu mettant en avant la réalité augmentée, mais tout ne se passe pas comme prévu pour Kirito et ses amis, qui remarquent que ce jeu a été saboté.
 
Équilibrage parfait
L'ambition de cette première adaptation cinématographique est donc de fédérer de nouveaux spectateurs, tout en brossant dans le sens du poil les fans de la première heure avec des multiples références.
Pour arriver à ce résultat, il a fallu deux ans d'écriture et dix versions de scénarios différentes, du jamais vu pour un film d'animation.
Une « script room », un procédé très utilisé dans l'industrie audiovisuelle américaine, a rassemblé une dizaine de scénaristes qui ont travaillé d'arrache-pied sur le projet. L'auteur Reki Kawahara est intervenu in fine pour harmoniser l'ensemble.
Le réalisateur d'Ordinary Scale, Tomohiko Itô, explique qu'un soin particulier a été apporté sur l'action et le scénario pour contenter tout le monde.
Il n'est pas obligatoire d'avoir vu la série ou lu les livres pour apprécier ce film d'action survolté de deux heures que l'on peut comparer à un Pacific Rim.
Dans le même esprit que Your Name de Makoto Sinkai, qui était un patchwork des grands genres populaire de la pop culture, Sword Art Online est une œuvre qui mélange fantasy, action, romance, réalité augmentée et jeu vidéo en ligne.
La jeune génération s'est totalement reconnue dans ses codes, comme le confirme Sylvie Brevignon d'@Anime qui édite la série en DVD/Blu Ray : « Sword Art Online ne révolutionne pas le genre et de nombreux univers qui mélangeaient jeu vidéo et le manga existaient déjà avant lui.
Là où cette franchise se distingue, c'est par la qualité de ses light novels qui ont réussi le bon équilibrage entre le monde virtuel et le monde réel permettant au lecteur de vraiment se projeter. On se sent proche de cette bande d'amis qui se retrouvent pour jouer.
Les personnages sont très forts, la romance et l'humour sont réussis. Tous les ingrédients sont là pour nous faire aimer ce monde. »
 
Un pari risqué
Le film est fidèle à cet esprit et la qualité des scènes de bataille, de l'animation et des personnages devrait créer de nouveaux émules.
C'est le pari du distributeur Eurozzom et de l'éditeur @Anime : « Sword Art Online: Ordinary Scale devrait plaire à tous, car le rythme est totalement haletant et surtout très divertissant. Je ne vous cacherais pas que c'est un risque de sortir un film tiré d'une série d'animation, surtout si ce n'est pas One Piece ou Naruto.
Mais en France nous dépassons des records de popularité à chaque fois et je me devais de faire le maximum pour les fans », témoigne Sylvie Brevignon.
Et ces derniers le lui rendent bien... Lors des avant-premières à Paris et Lille, plus de 4 000 spectateurs se sont rués pour voir ce long-métrage.
Plus de 10 000 fans s'étaient précipités pour assister à la projection du premier épisode de la saison 2 en exclusivité à la Japan Expo en 2014.
Une troisième saison de la série animée est dans les tuyaux et les créateurs du film veulent à tout prix se lancer dans un second volet sur grand écran.
La saga Sword Art Online a de beaux jours devant elle.

A voir aussi

VRrOOm Wechat