La VR s’est fait une place au Festival d’Annecy

Category: 
La VR s’est fait une place au Festival d’Annecy
08 Juillet, 2017

Mélange entre animation traditionnelle et CGI, réalité virtuelle... Au Festival d'Annecy le mois dernier, ce sont les artistes visionnaires Glen Keane et Jorge R. Gutierrez eux-mêmes qui ont présenté leurs nouveaux projets totalement révolutionnaires.

 

Et si, après Disney ou Pixar, le prochain révolutionnaire de l’animation s’appelait… Google ?

 

C’est en tout cas au sein de l’une des équipes de recherches du géant technologique que Glen Keane a pu laisser libre cours à son génie créatif juste après avoir quitté Disney. L’objectif de ce programme que l’on connait désormais sous le nom des Google Spotlight Stories : raconter des histoires en animation… et en réalité virtuelle.

 

Réalisés par de célèbres artistes, les petits courts métrages que l’on peut retrouver sur l’application du même nom se dégustent avec un casque VR sur la tête, ou sur son smartphone, que l’on oriente comme une caméra pour suivre l’action du film. C’est ainsi qu’est né Duet de Glen Keane, l’histoire d’un garçon et d’une fille qui grandissent en parallèle, et tout simplement l’un des plus beaux courts métrages animés de ces dernières années. 

 

Vous ne nous croyez pas ? Faites-vous votre propre opinion... (ci-dessous, la version non interactive):

"Pour moi, Google Spotlight Stories est une expérience de cinéma, et la réalité virtuelle est un médium," explique Jorge R. Gutierrez"J’ai abordé ça en pensant au théâtre. Quand on va voir une pièce, chaque personne du public verra une version différente, ils regarderont là où ils veulent, et c’est comme ça que j’ai voulu procéder. Je vais mettre des lumières, et le son vous dira où regarder, mais si vous ne regardez pas au bon endroit, ce n’est pas grave, vous entendrez quand même. L’histoire continue."

 

L’expérience Son of Jaguar, qui devrait être disponible sur l’application Google Spotlight Stories dès le mois d’août ou septembre 2017, sera un film d’une durée totale de 8 minutes, et sa confection semble avoir passionné son réalisateur:

"Je pense que nous n’en sommes encore qu’aux tout premiers pas de ce nouveau médium. Le cinéma a plus de 100 ans, la VR ne fait que commencer."

 

"Pour un animateur, un créateur, c’est incroyable de pouvoir se trouver pour la première fois dans la même pièce que ses personnages. Marcher autour d’eux, les observer… J’adore les détails, et nous avons dû en ajouter partout. Je pense que nous n’en sommes encore qu’aux tout premiers pas de ce nouveau médium. Le cinéma a plus de 100 ans, la VR ne fait que commencer. Je dis toujours que son véritable public est en train de naître en ce moment. Ce n’est pas nous."

 

Ce nouvel outil, cette nouvelle manière de réaliser des films d’animation, semble ainsi doté d’un potentiel encore insoupçonné, que les artistes commencent tout juste à toucher du doigt. C’est ainsi que Glen Keane, doté d’un casque VR et d’un pinceau numérique, fait preuve d’un enthousiasme authentique et d’une joie presque enfantine dans cette vidéo où il esquisse le futur du story-telling :

"Aujourd’hui, toutes les règles ont changé. Grâce à des outils qui me permettent de créer en réalité virtuelle, je peux mettre un casque, entrer à l’intérieur du papier et dessiner dedans. Nord, sud, est, ouest, toutes les directions sont ouvertes. (…) Cette porte sur notre imagination s’ouvre un peu plus. Les limites du papier ont disparu. Ce n’est plus un dessin plat, mais un dessin sculpté. Faire de l’art dans un espace en trois dimensions revient à penser de manière entièrement différente pour n’importe quel artiste."

 

Et le réalisateur de conclure avec la seule question qui importe : "Qu’est-ce que tout cela implique pour le story-telling ?"

A voir aussi

VRrOOm Wechat