La VR peut-elle trouver sa place chez les artistes?

Category: 
La VR peut-elle trouver sa place chez les artistes?
12 Janvier, 2017
Est-il possible de transformer le virtuel en réalité?
C'est le thème choisi pour le projet Virtually Real qui était présenté au public, à l'Académie royale, le 12 janvier.
Faramawy, un ancien élève de l'Académie Royale des Ecoles et Jetpacks, un étudiant actuel, révèlent des expériences en créant les premières oeuvres-d'art 3D imprimées en réalité virtuelle.
Adham Faramawy
« J'ai été invité récemment à faire quelques travaux en utilisant un nouveau casque de réalité virtuelle appelé HTC Vive et d'extraire une sculpture physique de ce que je produis en réalité virtuelle.
Je suis un artiste et je travaille souvent avec la technologie, mais c'était inhabituel en ce sens qu'il y a de nouvelles applications qui vous permettent de dessiner et de sculpter dans l'environnement VR.
Jusqu'à présent, j'avais conçu des objets, des architectures et des environnements sur un ordinateur de bureau, et je les avais importés dans le logiciel pour être perçus sur le casque.
Mais cette façon de créer est nouvelle, il y a là quelque chose d'un peu plus intuitif.
J'ai été stimulé par l'idée de pouvoir faire des dessins et de la sculpture numériquement et de les voir se rassembler en 3D, en temps réel autour de votre corps.
Lorsque vous regardez quelqu'un d'autre utiliser le casque, cela peut ressembler à de la danse, une danse vraiment maladroite, mais un peu romantique néanmoins.
Mon travail porte sur les corps. J'aime cartographier le sensuel, sentir le poids, l'odeur et le goût de quelque chose.
Je suis, principalement, intéressé par la façon dont les choses se sentent au toucher.
Je me demande toujours, quand j'utilise une nouvelle technologie: comment cela affecte-t-il la façon dont je pense mon corps, et quel effet mon travail a-t'il sur la personne avec qui j'essaie de communiquer? Qu'est-ce que cela signifie:est-ce simplement représenter quelque chose, ou est-ce traduire une idée d'un matériau en un autre?
Dans l'expérience Vive, vous êtes désincarnés. Vous pouvez voir vos contrôleurs de main, mais vous n'avez pas de corps.
Vous êtes un globe oculaire flottant.
Cela m'a fait penser aux conventions qui marquent l'espace, décrivant ce que c'est. Dans les galeries d'art, ceux sont les murs blancs et le sol gris. Ils vous disent où vous êtes, mais ils sont invisibles.
D'une certaine manière, il n'y a pas besoin de ces marqueurs en VR. Il n'y a pas vraiment besoin de répliquer l'espace. Il n'est pas facile d'attribuer la physique aux objets dans l'environnement virtuel, et pourquoi en avons-nous réellement besoin?"
Jessy Jetpacks
"Lors de ma première expérience de réalité virtuelle, j'ai été immédiatement rempli de l'optimisme technologique qui a alimenté le développement de la VR depuis au moins la fin des années 60.
Il est difficile de ne pas être enthousiasmé par les applications possibles, même si je me méfie des platitudes utopiques qui accompagnent parfois les développements technologiques.
Je ne pense pas que l'art a besoin de la réalité virtuelle, ou la revitalisation de la technologie.
L'art utilise les matériaux et les langages de son temps, de son lieu et de ses contextes sociétaux.
Cela dit, en tant qu'artiste (parfois maximaliste) qui fait de l'audio, de la vidéo et de la sculpture numérique, la réalité virtuelle est un «nouveau matériau» de rêve, et je me sens incroyablement chanceux de travailler avec elle dans son enfance relative. Je m'intéresse à sa capacité à défier la physique normale, jouer avec l'échelle, et le potentiel d'interactivité."

A voir aussi

VRrOOm Wechat