Jean-Éric Vergne parie sur l'eSport, et la VR !

Category: 
Jean-Éric Vergne parie sur l'eSport, et la VR !
29 Avril, 2018
Le vainqueur de l'E-Prix de Paris et leader du championnat de Formule E, a acquis une participation financière dans Veloce, une agence de management de pilotes qui se lance désormais dans l'eSport.

 

L'idée de s'impliquer avec Veloce est venue à Vergne de son ancien équipier en British F3, Rupert Svendsen-Cook, qui occupe désormais le rôle de directeur chez Veloce. Un partenariat est alors né, qui semble ravir le Francilien.

 

"On s'est rencontré récemment, et j'étais vraiment impressionné par le niveau des gens qui travaillaient avec lui, et des simulateurs", explique Vergne à Autosport. "J'ai quelque chose à apporter à cette compagnie, et je pense que l'on va pouvoir réaliser de formidables choses ensemble. C'est une combinaison idéale."

 

Les équipes de Veloce participeront à des compétitions sur trois jeux différents, le jeu officiel de la F1 tout d'abord avec les F1 Esports Series, mais aussi DiRT 4 et Forza Motorsport. Une section "Academy" existe également, pour façonner les gamers de demain, alors qu'une team Fortnite sera également montée, sur un jeu qui pour l'instant n'a pas encore de véritable événement eSport.

 

Pour Jean-Éric Vergne, le fait de prendre en compte l'eSport est crucial pour le développement du sport automobile en général, et de la Formule E en particulier. Le championnat 100% électrique était le premier à développer un véritable événement de Simracing, avec l'eRace de Las Vegas l'an dernier.

 

"Il y a beaucoup plus de gens qui regardent de l'eSport que la F1 ou la Formule E. Si on peut pousser cette audience vers du 'vrai' sport automobile, et voir ce qui se passe vraiment, ça va faire grandir le sport auto."

 

"Je suis assez certain quand dans quelques années, on verra une voiture fantôme pendant les vraies courses, et pilotée par des millions de joueurs", explique Vergne, une technologie qui avait déjà été tentée il y a maintenant une dizaine d'année, où il était possible de disputer des courses de voitures de tourisme en même temps que les épreuves réelles, et avec un positionnement des voitures répliquant celui de la réalité.

 

"La course sera regardée par des millions de gens depuis leur console de jeu. Il y a la technologie pour y arriver. Avec la réalité virtuelle, vous avez les données de toutes les F1. Vous avez tout ce qui est nécessaire pour répliquer ça dans le virtuel. C'est pour ça que les droits à obtenir des données seront plus importants que les droits télé dans le futur."

A voir aussi

VRrOOm Wechat