Inauguration "immersive" à la Plaine Images

Category: 
Inauguration "immersive" à la Plaine Images
14 Février, 2018

La star du jour, c’est lui : TORE, l’acronyme de The Open reality Experience. Un monstre de plus de deux tonnes d’acrylique, de la forme d’une moitié de coquille Babybel, sur lequel vingt projecteurs sont braqués pour permettre à l’utilisateur de s’immerger dans différents univers. Une prouesse technologique que les partenaires d’EQUIPEX IrDIVE, à l’origine du projet, ne se lassent pas de vanter devant les flashs des photographes. «  Le dispositif de réalité virtuelle qui a été imaginé, élaboré et construit ici, sur le site de la Plaine Images, est tout à fait inédit », dit Yann Coelho, coordinateur de l’EQUIPEX IrDIVE, face aux élus présents et à Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

 

La particularité de ce dispositif de réalité virtuelle est son écran à forme courbe continue et sans arêtes. «  Quand on s’est lancé dans ce projet, les dispositifs de réalité virtuelle qui existaient étaient cubiques, explique Julien Wylleman, un ingénieur de recherche en informatique qui a participé à l’élaboration de TORE. Or, nous, nous ne voulions pas d’arêtes, car elles ne sont jamais aussi bien éclairées que le reste de la structure et donnent une impression de distorsion ou de rupture visuelle, ni de surface plane parce qu’elles donnent à l’utilisateur une sensation de proximité avec l’écran. » Résultat ; grâce à sa forme, la structure renforce le sentiment d’immersion de l’utilisateur.

 

Applications multiples

De la rééducation de patients souffrant de pathologies neurologiques à la restitution numérique de bâtiments disparus en passant par les arts numériques ; les domaines d’application du dispositif sont multiples. «  Des groupes comme Renault ou la SNCF nous ont déjà contactés. Ça va leur permettre de savoir comment les gens réagissent à un véhicule autonome ou encore mesurer grâce à des capteurs les réactions d’opérateurs dans des situations particulières  », détaille Laurent Sparrow, enseignant-chercheur en psychologie cognitive.

 

Le dispositif pourra également être utilisé dans le domaine du stylisme et de l’esthétique, n’ont pas manqué de rappeler les élus de la métropole lilloise… désignée capitale mondiale du design en 2020.

A voir aussi

VRrOOm Wechat