Des filtres AR Pop Art subversifs utilisés sur Snapchat

Category: 
Des filtres AR Pop Art subversifs utilisés sur Snapchat
07 Janvier, 2017

(Cet article contient un contenu pour adulte) - Les artistes et développeurs de jeux A.M. Darke, a.k.a. et Aliah ont utilisé les médias sociaux afin de créer une forme d'art subversif sur le corps de la femme.

Ils ont ainsi trompé les algorithmes de détection de visage de Snapchat afin qu'ils prennent un sein pour un visage, et que les effets spéciaux soient appliqués en conséquence.

A.M. Darke appelle le pop-up, hébergé sur sa page Snapchat "Prettydarke", le : « AR Show + / la technologie est stupide, mais moi aussi » (the ar+ show / technology is stupid, but so am i.)

Dans une vidéo de réalité augmentée, Darke et sa poitrine percée se font un face à face inversé. Dans une autre, un chat se perche sur sa poitrine. Elle se transforme également en un ange de réalité augmentée, en cerf et en infirmière avec des cicatrices inquiétantes (entre autres...)

«Ce n'est qu'après avoir physiquement modifié mon corps, que j'ai pris conscience de la possibilité d'utiliser la reconnaissance du visage de Snapchat ainsi», dit Darke, qui a décidé d'entrer dans une période de célibat et, d'une certaine manière, de ritualiser cette décision en posant un piercing à forme de petite haltère ronde, sur son mamelon.

« Le mélange téton/haltère avec le filtre snapchat m'a fait penser à un nez. Mais le filtre ne se déclenche pas automatiquement - je dois prendre des angles et des éclairages différents. Certaines couleurs de tissu aident aussi à faire ressembler mon sein à un visage. C'est intéressant qu'une modification physique de son corps permette ainsi une modification digitale.»

« le sein n'était pas un choix évident, je suis juste tombé dessus lors de … euh … une utilisation classique." ajoute-t-elle.

A.M. Darke est une grande utilisatrice des médias sociaux, et pense que les plateformes sociales sont l'un des rares endroits où elle peut vraiment développer ses sentiments. Dans le même temps, elle reconnaît que ces plates-formes ne sont pas des espaces sûrs. «En théorie, les gens vous suivent et participent, mais il y existe aussi une surveillance non dite qui persiste», ajoute Darke.

Les utilisateurs deviennent responsables des attentes du public, qu'ils soient amis, famille, collègues ou étrangers. Darke, qui a récemment commencé à utiliser Twitter et Instagram, mais garde sa vie privée uniquement sur Facebook. Elle reste sceptique quant à ces plates-formes, mais se rend également compte qu'elles sont utiles. Son travail porte spécifiquement sur des corps marginaux. Le Snapchat ar + pop-up permet donc à A.M. Darke de se libérer des identités imposées et des attentes qui en découlent.

Le pop-up fait avec Snapchat pop-up a également fait grandir Darke, laquelle après avoir été écartée il y a deux mois d'une exposition d'art féministe, avait été amenée à réfléchir sur la meilleure façon de promouvoir et de démocratiser l'espace créatif. Il en est résulté un appel au développement d'un espace à usages multiples dans la réalité virtuelle.

Darke n'a pas arbitrairement choisi Snapchat pour réaliser ce pop-up. Elle indique qu'elle n'avait exposé sa nudité dans son travail. Et même si Darke est consciente que les utilisateurs peuvent enregistrer le contenu, elle était prête à le faire grâce au caractère éphémère des publications de Snapchat.

«Snap a cette grande fonctionnalité qui vous permet de savoir qui a vu votre pop-up», ajoute-t-elle. «Jusqu'à présent, juste une quarantaine de personnes. Un gars continue à m'envoyer des pics de son sexe, mais la plupart du temps je ne reçois que des screenshots et des « LMAO » (Traduction : Taper le cul par terre).

«Je pense juste qu'il est bon de se rappeler que les ordinateurs sont stupides», dit-elle concernant cette utilisation subversive de la détection de visage de Snapchat. « On peut facilement être intimidée par la technologie, mais souvent les choses qui semblent vraiment sophistiquées sont efficaces parce qu'elles se contentent de faire quelque chose de très simple dans le concept."

A voir aussi

VRrOOm Wechat