CamasutraVR va donner vie à vos fantasmes

Category: 
CamasutraVR va donner vie à vos fantasmes
03 Juin, 2018

Camasutra s’intéresse depuis longtemps à la réalité virtuelle et la réalité mixte. L'entreprise a profité de l’Expo Adult Entertainment pour faire la démonstration de sa toute nouvelle technologie de numérisation, une technologie qu’elle espère pouvoir proposer à terme aux consommateurs de contenus pour adultes.

 

Très implantée dans le secteur du divertissement pour adultes, l’entreprise américaine s’est fait connaître grâce à Camasutra VR, une application de réalité augmentée capable de projeter dans un environnement réel des scènes tournées par des acteurs et actrices de l’industrie.

 

Disponible depuis quelques semaines, l’outil a effectivement bénéficié d’une large couverture médiatique dès son lancement.

 

Camasutra VR, une application pour donner vie à nos fantasmes

Contrairement à la plupart de ses concurrents, Camasutra ne se contente effectivement pas d’immerger les spectateurs dans des scènes tournées en studio et l’entreprise a ainsi développé une technologie de numérisation digne des plus grosses productions hollywoodiennes.

 

Afin de pouvoir proposer des expériences immersives à ses utilisateurs, l’entreprise a en effet mis au point un système de numérisation capable de scanner le corps d’un acteur ou d’une actrice pour générer ensuite un avatar en trois dimensions. Le processus ne se limite d’ailleurs pas à reproduire les courbes de leur corps et la société accorde ainsi la plus grande importance à la gestuelle des modèles numérisés.

 

Ces avatars peuvent ensuite être intégrés à des scènes complètement fictives ou directement projetés dans l’environnement de l’utilisateur.

 

Si cette technologie est relativement coûteuse, elle a au moins le mérite d’être rentable puisque les modèles numérisés peuvent ensuite être intégrés à différentes scènes sans nécessiter de tournage supplémentaire. Tout est effectivement géré par ordinateur.

 

Adam Sutra, le patron de l’entreprise, ne manque d’ailleurs pas d’ambitions. Pour lui, sa technologie pourra en effet déboucher sur la création de mondes virtuels numériques où chacun pourra laisser libre cours à son imagination et ses fantasmes.

 

Camasutra est actuellement en train de numériser plusieurs centaines d’acteurs et actrices pornos, mais l’entreprise ne compte pas en rester là.

 

Une technologie dépassant le seul cadre sexuel

À terme, l’entreprise souhaite en effet proposer sa technologie aux consommateurs et leur permettre ainsi de créer des copies numériques d’eux-mêmes, des copies utilisables ensuite comme des avatars dans les diverses productions de la société et de ses partenaires.

 

Si la réalité virtuelle et la réalité augmentée fascinent de plus en plus l’industrie pour adulte, les productions des studios ont la fâcheuse tendance à toutes se ressembler. Ces dernières placent généralement l’utilisateur dans la peau d’un acteur, avec une vue à la première personne, sans aucune interaction possible et avec une immersion finalement très relative.

 

Camasutra souhaite aller au-delà de ces productions en proposant à ses utilisateurs d’incarner leur propre rôle dans les situations de leur choix afin de leur rendre les commandes de leurs fantasmes.

 

Si l’idée est parfaitement viable sur le plan technique, elle soulève cependant de nombreuses questions sur le plan juridique et éthique. Encore plus à l’heure du deep fake.

 

L’année dernière, des vidéos érotiques et pornographiques mettant en scène des célébrités ont en effet commencé à apparaître en ligne sur certaines plateformes sociales. Ces séquences n’avaient cependant rien de réel et toutes ces scènes avaient ainsi été créées numériquement par une solution reposant sur des intelligences artificielles.

 

Camasutra estime cependant que ces questions éthiques ou juridiques ne sont pas de sa responsabilité. L’entreprise préfère pour le moment se focaliser sur la création de contenus et laisser les états et les représentants politiques légiférer sur ces délicates questions.

 

Toutefois, la société estime aussi que sa technologie ne se limitera pas au cadre sexuel strict. Adam Sutra pense en effet que cette technique de numérisation pourrait aussi nous aider à exister au-delà de notre mort en conservant des copies numériques, des copies avec lesquelles nos proches pourraient continuer à échanger.

 

Mais ça, bien sûr, c’est une toute autre histoire et Camasutra préfère pour le moment se focaliser sur la numérisation des pornstars.

A voir aussi

VRrOOm Wechat