Baobab Studio : Eric Darnell explique la narration VR

Category: 
Baobab Studio : Eric Darnell explique la narration VR
05 Octobre, 2017

La réalité virtuelle est la prochaine grande frontière du divertissement. Et l’un des studios à la pointe de cette révolution est Baobab Studios, qui a gagné un Daytime Emmy pour « INVASION! »

 

Le co-fondateur de Baobab, Eric Darnell, un professionnel de longue date de l’animation, qui a dirigé tous les films « Madagascar » a parlé avec Variety de la narration VR en prévision de la VIEW Conference 2017 qui aura lieu le 24 octobre à Turin en Italie. 

 

Votre discours au VIEW est sur la narration immersion dans la réalité virtuelle. Pouvez-vous nous en dire les grands points ?

Le point le plus important est qu’il faut créer des connexions fortes entre le spectateur et les personnages dans l’histoire et faire en sorte que ce lien donne encore plus de poids à l’ensemble de l’histoire.

 

Quelles sont les plus grandes différences entre l’animation traditionnelle et l’animation VR ?

Quand l’expérience VR est générée en temps réel en 3D, tout change.

 

Où que vous regardiez lors d’une expérience VR, vous êtes dans un autre monde. Et l’image n’est qu’un début. Quand d’autres personnages apparaissent, ils vous regardent dans les yeux. Vous existez pour eux et ils vont agir en fonction de vous. Un film traditionnel ne peut pas rendre ça.

 

Par contre, le point similaire entre les deux types d’animation est que vous n’y arriverez pas sans une bonne histoire. Vous pouvez avoir toute la débauche d’animation que vous voulez, elle ne retiendra jamais le spectateur autant qu’une bonne histoire.

 

Baobab a gagné un Daytime Emmy pour son premier court-métrage interactif « Invasion! ». Combien de temps ce projet a-t-il pris à produire ?

Cela nous a pris trois mois et demi et une toute nouvelle équipe construisant un nouveau studio à partir de rien.

 

Quels ont été les plus grands challenges ? 

Le plus grand d’entre eux a été de comprendre à quel point la VR est différente d’un film traditionnel. Je suis arrivé dans ce domaine un peu trop sûr de moi, puisque je dirige des films depuis près de 20 ans. J’ai appris rapidement que la VR n’est pas une extension du cinéma. La VR est son propre médium. 

 

« Invasion! » est maintenant en développement pour devenir un film d’animation traditionnel sans VR. Comment ce projet avance t-il ?

L’idée c’est pour la première fois de faire un film d’animation inspiré d’une expérience VR. Et le fait que de grands producteurs d’Hollywood aient reconnu la valeur de l’expérience est prometteur pour le film. 

 

Est-ce que vous pensez que l’avenir de la VR se trouve dans des projets incluant une durée équivalente à celle d'un film traditionnel ?

Peut-être que oui, peut-être que non. Actuellement, le monde de la VR est si dynamique que c’est dur de savoir. Mais au fur et à mesure que les casques deviennent plus puissants et confortables et les créateurs de VR plus expérimentés, la réponse pourrait bien se dévoiler d’elle-même.

 

Et finalement, qu’est-ce qui vous a poussé à participer à la conférence VIEW ?

J’ai été invité pour la première fois en 2012, juste après mon quatrième film d’animation. J’aime le caractère intimiste de la conférence qui permet aux intervenants et au public de vraiment nouer un lien. Quand la directrice de la conférence, Maria Elena Gutierrez, m’a réinvité, j’ai sauté sur l’occasion. Cette conférence regroupe les plus grands esprits de la profession et je suis honoré d’être compté parmi eux.

 

Pour plus d'informations, vous pouvez retrouver l'article originel sur VRrOOm USA : https://www.vrroom.buzz/vr-news/entertainment/baobab-studios-eric-darnel...

A voir aussi

VRrOOm Wechat