XBox Scorpio: des performances adaptées à la VR enfin révélées!

Category: 
XBox Scorpio: des performances adaptées à la VR enfin révélées!
07 Avril, 2017
Microsoft a révélé les détails techniques de sa prochaine console, la Xbox Scorpio, et ils tiennent les promesses faites l'année dernière.
L'appareil est un monstre de puissance, capable de faire tourner sans mal des jeux avec une résolution 4K et un taux de rafraîchissement de 60 images par seconde.
Cette puissance comparable à celle d'un PC signifie aussi que Microsoft va pouvoir s'engager très agressivement sur le terrain de la réalité virtuelle, que son rival Sony domine actuellement avec le PlayStation VR.
La Xbox 360 de Microsoft avait réussi l'exploit d'éclipser la PlayStation 3 de Sony sur le marché global.
L'Américain partait donc confiant avec la Xbox One, mais son lancement en 2013 a été entaché de plusieurs controverses comme l'idée qu'elle soit toujours connectée à Internet ou l'intégration par défaut d'une caméra Kinect.
Le coup final : une puissance objectivement inférieure à celle de la PlayStation 4, que des publications spécialisées comme Digital Foundry n'ont eu de cesse de rappeler depuis.
Conséquence de ces aléas (et du déficit de titres exclusifs face à Sony) : les ventes de Xbox One sont presques inférieures de moitié à celles de la PS4 au niveau mondial.
 
Microsoft se devait donc de réagir, et cette réaction a pris le nom de Scorpio.
Un projet de "rafraîchissement" de la Xbox One annoncé au salon E3 2016, et dont la puissance serait sans commune mesure.
Pour prouver la supériorité de ce futur hardware (dont la sortie est prévue en fin d'année), notamment face à la PS4 Pro de Sony qui est disponible depuis quelques mois, Microsoft s'est tourné vers... Digital Foundry.
Il a révélé en exclusivité au média britannique les détails techniques de la console, afin d'écarter tout doute possible sur ses capacités.
 
ADAPTER LA CONSOLE AUX JEUX, ET PAS VICE VERSA
La console se démarque par un System-on-a-Chip (SoC) à l'architecture extrêmement customisée, notamment en matière de GPU (processeurs dédiés au calcul graphique).
Il contient 7 milliards de transistors et est gravé par TSMC à une finesse de 16 nm FinFET.
Cette optimisation n'a été possible qu'en conservant une technologie similaire à celle de la Xbox One, c'est-à-dire avec une puce fabriquée par AMD.
Microsoft a expliqué à Digital Foundry que ses ingénieurs avaient soigneusement étudiés la manière dont les jeux Xbox One existants utilisaient le hardware pour mieux comprendre leurs besoins.
Ils ont ensuite conçus le matériel en fonction de ces usages pour obtenir une efficience maximale.
Leur objectif était qu'un jeu tournant à une résolution de 900p sur Xbox One puisse atteindre 4K à 60 images par seconde (fps) sur Scorpio.
 
UN DESIGN SUR-MESURE POUR UNE OPTIMISATION MAXIMALE
Au final, le CPU de Scorpio (constitué de huit coeurs x86 à 2,3 GHz de fréquence) a des performances 30% supérieures à celui de la Xbox One.
Son GPU, lui, est 460% plus performant que la version précédente grâce à ses 40 unités de calcul Radeon cadencées à 1172 MHz.
Le tout est suppléé par 12 Go de RAM GDDR5 (4 Go pour le système, 8 Go pour les jeux) avec une bande passante de 326 Go/s.
Cela permet à la console d'atteindre une puissance de calcul de 6 Teraflops, du jamais vu pour une console de salon.
 
L'une des problématiques clés de tout système de ce type est le refroidissement.
Pour limiter la chaleur dégagée, Microsoft adapte individuellement le voltage de chacun composant en fonction de ses besoins.
L'entreprise a aussi créé un dissipateur de chaleur très spécifique qui utilise de l'eau ionisée, la transforme en vapeur, puis tranfert cette chaleur sur une autre face avant de redevenir liquide.
La chaleur est ensuite évacuée par un ventilateur centrifuge conçu sur-mesure. Ces innovations permettent à Scorpio de conserver une taille que Microsoft promet très raisonnable.
 
DES PERFORMANCES HORS PAIR... PARFAITES POUR LA RÉALITÉ VIRTUELLE
Le résultat de tout ce travail est une performance impressionnante.
Lors d'une démonstration technique sur le moteur du jeu de conduite automobile Forza Motorsport Apex, la console a pu faire tourner l'application avec l'équivalent d'un niveau de qualité "Ultra" sur PC, le tout en 4K et à 60 fps.
Devant ces performances, il ne fait aucun doute que la console est capable de faire tourner des jeux en réalité virtuelle avec une qualité similaire à ce qui se fait actuellement sur PC.
Scorpio embarque même nativement la gestion du son spatialisé.
 
Reste la question des périphériques qu'elle utilisera. Verra-t-on un partenariat avec Oculus ? Avec HTC ?
Microsoft préférera-t-il faire appel aux casques issus de son propre écosystème, sur lesquels travaillent entre autres HP, Dell, Asus et Lenovo ? Si oui, avec quels contrôleurs ? Et des capacités "room-scale" (avec déplacements physiques dans la pièce) ?
Une chose est sûre : la réponse de Microsoft au PlayStation VR de Sony (qui s'est déjà vendu à près d'un million d'exemplaires) se doit d'être forte... et s'annonce d'ores et déjà comme telle.

A voir aussi

VRrOOm Wechat