Test du casque audio Astro 50

Category: 
Test du casque audio Astro 50
20 Avril, 2017

Offrant un casque de très bonne qualité dans l’univers du filaire avec l’Astro A40 TR, Astro souhaite également se faire une place dans le monde des accessoires sans fil. Pour cela, la société a décidé de sortir une version revisitée de son Astro A50, et après de longues heures passées en sa compagnie, nous vous proposons de découvrir notre verdict.

Sûr de sa force et ayant compris les points forts de son petit frère, l’accessoire reprend de nombreux atouts du A40. Tout commence par une boite des plus classe, qui donne immédiatement l’impression de luxe et nous fait comprendre que nous sommes en compagnie d’un matériel haut de gamme. Une fois la boite ouverte, nous tombons comme toujours sur un coffret sérigraphié en hommage à l’univers du jeu vidéo avant de découvrir le casque en lui-même.

Dans le coffret, nous pouvons retrouver la base de rechargement du casque, un câble optique, un câble USB-mini et un schéma explicatif multilingue pour pouvoir tirer parti de toutes les fonctions imaginées par le constructeur. Avec sa prédominance de couleurs noires et quelques touches de bleu, l’A50 se donne une petite allure futuriste qui indique clairement que ce casque n’est pas fait pour écouter des MP3 dans la rue, mais bel et bien pour disputer de longues heures de jeu devant notre écran.

Le fabricant reprend les mêmes matériaux pour l’élaboration de son périphérique et on se retrouve ainsi avec un casque facile à porter dont le poids ne se fait pas ressentir au fil des heures. Les coussinets sont agréables au toucher et recouvrent parfaitement les oreilles du joueur sans aucun sentiment de gêne. Nous regrettons une fois de plus que l’arceau reste un poil limité en réglage et que de ce fait, les possesseurs de casque VR ou de grosses têtes aient bien du mal à profiter du casque lors de leurs parties en Réalité Virtuelle.

Le casque étant sans fil, nous retrouvons de nombreux boutons positionnés sur les écouteurs nous permettant d’accéder aux fonctions principales sans perdre de vue notre partie en cours. Chaque activation de mode spécifique est signalée par un signal sonore clair et compréhensible, de plus, un voyant lumineux s’allume sur la base de chargement afin de nous indiquer quelle fonction nous venons d’activer.

Qui dit casque sans fil, dit évidemment autonomie. Avec 15 heures de batterie annoncées par le constructeur, l’A50 tient toutes ses promesses dans la réalité et il n’est pas rare de pouvoir dépasser cette durée de vie si nous ne poussons pas trop le son et ne switchons pas en permanence entre les différents modes proposés par l’accessoire. Évidement, même si la finition du casque et son autonomie sont de bonne facture, le plus important quand nous évoquons un tel matériel affiché à ce prix concerne la restitution sonore.

Tout comme l’A40, nous avons accès au logiciel Astro Commander pour affiner les réglages de notre casque afin de personnaliser notre expérience de jeu comme bon nous semble. Même si le rendu sonore manque de pèche avec les réglages par défaut du constructeur, l’A50 offre un rendu sonore précis, qui évite le phénomène de distorsion que nous pouvons retrouver sur certains casques d’entrée de gamme, venant gâcher quelque peu les séances de jeu. Bien entendu, en peaufinant les différents réglages proposés par le logiciel du constructeur, nous pouvons varier l’expérience sonore, mais le casque n’est jamais pris à défaut et restitue en permanence un son de qualité.

Au contraire ce que proposait l’A40, ce nouveau-né de la marque se contente d’un micro col de cygne flexible, mais non détachable. Toutefois, par chance, c'est le seul défaut que nous pouvons signaler pour ce micro qui parvient parfaitement à isoler notre voix du bruit environnant pour que notre interlocuteur nous entende distinctement en toute situation.

Les plus

  • Restitution fidèle du son
  • Peu de distorsion
  • Micro de bonne qualité
  • Autonomie parfaite
  • Logiciel Astro Commander
  • Design et conception du casque

Les moins

  • Non adaptable au PS VR
  • Réglages usines un peu faiblards
  • Micro non détachable
  • Mal adapté pour les grosses têtes

A voir aussi

VRrOOm Wechat