Sim business: une simulation pour la stratégie d'entreprise et les ressources humaines

Category: 
Sim business: une simulation pour la stratégie d'entreprise et les ressources humaines
14 Février, 2017
Créer un avatar fiable de l'entreprise et faire jouer les variables, c'est l'objectif du « Sim business ».
Simuler le fonctionnement intégral de l'entreprise, tel est le nouveau Graal numérique.
Les entreprises utilisent déjà les technologies de réalité virtuelle et de conception 3D pour créer des maquettes et des simulations sans passer par l'étape des prototypes physiques et des crash-tests.
Ces modèles sont devenus si précis et fiables qu'ils peuvent suffire au lancement d'un produit sur le marché.
Dans cet esprit, la simulation s'étend aujourd'hui aux usines de production.
Désormais, le « Sim business » lorgne la stratégie d'entreprise et les ressources humaines.
« Depuis septembre 2016, nous modélisons nos budgets et nos business plans, afin de multiplier les options à tester, comme les parts de marché à conquérir et les moyens à mettre en oeuvre.
L'idée, c'est de prendre les décisions les plus pertinentes, confie Franck Richard, directeur financier de la Cecab et de la Coopérative de Broons, deux entités du groupe d'Aucy, groupement de près de 7.000 agriculteurs à Thiex (Morbihan). 
Par exemple, vaut-il mieux embaucher des technico-commerciaux pour recruter de nouveaux agriculteurs adhérents - nos clients - ou bien densifier notre portefeuille d'activités chez nos adhérents actuels ? » 
Ces simulations, opérées avec les solutions de la start-up californienne Anaplan, atteignent un très grand degré de finesse, par exemple sur les effets des remises périodiques pour lisser l'activité.
« Nous partons aussi d'éléments non financiers (hypothèses de volumes de production, parts de marché), qui sont traduits en valeurs financières, puis déversés dans un compte de résultat et un tableau de flux de trésorerie pour dresser un bilan. Les résultats sont immédiats, apprécie le directeur financier. Chaque métier aura ainsi ses propres modules de simulation et mesurera l'impact de ses options sur le compte de résultat global ! En variant les hypothèses, nous obtenons une traduction en termes de chiffre d'affaires, de marge, d'Ebitda et de besoin en fonds de roulement. »
 
Jumeau digital
La coopérative ne modélise pas encore ses ressources humaines, mais elle en a le projet.
Peut-être se tournera-t-elle alors vers la start-up française Job4Lives. « Recrutements, mobilité, formation, gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences, etc., il s'agit de conditionner les décisions opérationnelles RH et de les insérer dans le cycle de gouvernance globale de l'entreprise, explique Francis Porogallo, PDG de Job4lives, qui emploie une dizaine d'ingénieurs et de chercheurs. 
Notre algorithme d'intelligence artificielle modélise les savoir-faire des postes, met en oeuvre des mécanismes de cause à effet et permet, grâce à une batterie de tests neuro-cognitifs sous forme d'un "serious game", de tester l'impact de la nouvelle recrue sur l'équipe qui va l'accueillir. Il en résulte un modèle qui représente l'univers d'exécution des décisions RH dans l'environnement concurrentiel de l'entreprise. »
En poussant l'expérience avec ces nouveaux outils numériques, l'entreprise bâtit son avatar RH, voire son jumeau digital.
Le logiciel est ensuite capable de simuler un très grand nombre de scénarios et de sous-scénarios.
Citons, entre autres, l'externalisation totale d'une activité, la croissance externe ou les mécanismes de fusion. Une aide à la décision, mieux, au profilage des sociétés à acquérir...

A voir aussi

VRrOOm Wechat