Pixels à peine visibles sur l’écran JDI dédié à la VR

Category: 
Pixels à peine visibles sur l’écran JDI dédié à la VR
14 Décembre, 2017

JDI vient de présenter un écran de 803 pixels par pouce dédié aux casques de réalité virtuelle. Les pixels deviennent presque invisibles.

 

Japan Display Inc (JDI) est un mastodonte dans le marché des écrans. Fidèle à sa réputation, la firme nippone a annoncé un nouvel écran LTPS LCD (IPS) de 3,6 pouces dédié à la réalité virtuelle dont la densité d’affichage est assez folle : 803 pixels par pouce. Autrement dit, on commence à atteindre un seuil où l’œil humain ne pourra plus distinguer les pixels.

 

Pour rappel, plus le nombre de pixels par pouces est élevé, plus la résolution de l’écran est bonne. Autrement dit, lesdits pixels sont moins faciles à distinguer — puisqu’ils sont plus petits — et la qualité de l’image n’en est que plus appréciable. L’exemple ci-dessous est assez parlant.

L’image zoomée sur l’immeuble est très propre avec une densité de 803 pixels par pouce.

 

Cet écran a pour vocation d’équiper des casques de réalité virtuelle afin d’en améliorer les performances d’affichage. Voici des éléments de la fiche technique communiquée par JDI :

- Diagonale de 3,6 pouces

- Définition de 2 160 x 1 920 pixels

- 803 pixels par pouces

- Rafraîchissement à 90 Hz

- Luminosité de 150 cd/m²

- Contraste à 700:1

- Temps de réponse de 4,5 ms

 

Avec cette nouvelle prouesse, JDI franchit un nouveau cap après avoir atteint les 651 pixels par pouce l’année dernière. Reste à savoir quelle puce serait capable de supporter une telle qualité d’affichage et à la consommation énergétique que requiert un tel écran.

 

On ne peut, pour l’instant, pas savoir quel casque sera le premier à pouvoir profiter de cette innovation. Notons aussi que JDI indique qu’il terminera le développement d’un écran à 1 000 pixels par pouce dans le courant du premier semestre 2018.

 

Et la 5G ?

JDI se permet également un petit mot sur le déploiement de la 5G qui, d’après l’entreprise japonaise, devrait permettre au casque de réalité virtuelle de traiter davantage d’informations plus rapidement. La nouvelle génération des télécommunications permettra à ce secteur de croitre considérablement, lit-on dans le communiqué.

Rappelons qu’Orange promet de couvrir au moins une ville française en 5G dès 2019.

A voir aussi

VRrOOm Wechat