Oculus Research présente l’écran à surface focale pour plus de réalisme en VR

Category: 
Oculus Research présente l’écran à surface focale pour plus de réalisme en VR

Le centre de recherche d’Oculus a publié, hier, les résultats de ses recherches sur un dispositif appelé « Ecran à surface focale » et qui permet de corriger l’un des défauts majeurs des casques de réalité virtuelle, la perception de la profondeur des champs et d’accommodation de l’œil. Ce dispositif permet d’améliorer nettement le réalisme des scènes en réalité virtuelle selon le plan regardé par l’œil.

Lorsque l’œil humain regarde un objet se trouvant au premier plan, tout ce qui se trouve au second plan est flou et inversement. Ce phénomène est très connu depuis longtemps mais n’est cependant pas appliqué en réalité virtuelle, ce qui occasionne de la confusion, de la gêne voir aussi, dans certains cas, des nausées et maux de tête. Le laboratoire Oculus Research a travaillé sur ce défaut et a présenté, hier, un prototype permettant de corriger ce défaut majeur des casques VR en utilisant un écran à surface focale.

Le conflit convergence – accommodation qui gêne l’expérience VR

Le système de convergence – accommodation de l’œil est généré par le cristallin qui se déforme afin de faire le point sur le plan observé. Ainsi, si vous regardez un objet se trouvant en arrière plan, tout ce qui est au premier plan apparait flou. Ce système de mise au point nous permet donc d’observer avec attention selon les distances mais nous permet aussi de mieux évaluer celles-ci. Il s’agit d’un système différent encore de la Fovea. Ce phénomène naturel de l’œil humain n’est cependant pas reproduit sur les écrans de casques de réalité virtuelle.

Ainsi, durant une expérience en réalité virtuelle, les images apparaissant sur l’écran sont nettes quelques soient le plan. Un objet situé au premier plan apparaitra de façon aussi nette que celui se trouvant au second plan ce qui est quelque chose de non naturel pour le cerveau humain. Ce conflit convergence – accommodation représente donc une gêne qui peut être source de confusion et venir gâcher l’expérience en réalité virtuelle et être source d’un mal-être.

L’écran à surface focale mis au point par Oculus Research

Pour résoudre ce conflit convergence – accommodation et rendre l’expérience en réalité virtuelle plus proche de celles vécues dans la réalité, le laboratoire d’Oculus a développé un appareil à même de corriger ce problème. Cette solution, baptisée écran à surface focale, altère l’image qui est envoyée aux yeux sur les plans sur lesquels l’œil ne se focalise pas. A noter qu’l ne s’agit pas d’un système utilisant la technologie d’« Eye Tracking ».

L’écran à surface focale utilise un projecteur LCOS qui peut modifier la phase de la lumière. Celui-ci est aussi accompagné par un algorithme qui détermine les différents plans de la scène en réalité virtuelle. Bien que les résultats présentés par le laboratoire d’Oculus soient particulièrement intéressant, ils souffrent de deux problèmes majeurs. Tout d’abord, le système, qui s’adapte aux lentilles du casque n’est pas portable et deuxièmement, les modules LCOS ne permettent pas, actuellement, de couvrir l’intégralité du champ de vision. Les recherches doivent donc se poursuivre avant de pouvoir proposer une solution grand public.

A voir aussi

VRrOOm Wechat