Oculus brade son casque de réalité virtuelle

Category: 
Oculus brade son casque de réalité virtuelle
02 Mars, 2017

Le Rift avec ses contrôleurs est désormais proposé à 598 dollars, tandis qu’il est vendu seul à 499 dollars. Une sacrée baisse qui s’explique sûrement par le manque de dynamisme du marché.

A ceux qui voient la réalité virtuelle comme une révolution en marche, il est aisé de répondre qu'elle coûte trop cher. Depuis sa commercialisation l’année dernière, le Rift, d'Oculus, coûte pas moins de 599 dollars. Changement de stratégie depuis hier, le Rift ne coûte plus « que » 499 dollars. Le combo "casque et contrôleurs" est proposé à 598 dollars (au lieu de 798 précédemment), les Touch seul - sortis au mois de novembre - sont désormais vendus 99 dollars (au lieu de 199 précédemment) et le capteur en option chute à 59 dollars (contre 80 avant cette promotion).

Acheter à la source

Pour le moment, ces baisses n’ont pas encore été répercutées en France sur les principaux sites de e-commerce, comme Amazon et la Fnac, qui continuent d'afficher avec les anciens tarifs, soit 699 euros pour le Rift, 199 euros pour les Touch et 898 euros pour le pack rassemblant les deux.

Toutefois, le site d'Oculus en français affiche des tarifs revus à la baisse également. Le Rift avec ses manettes est vendu 708 euros, les Touch seuls sont présentées à 119 euros, le Sensor, qui affine votre positionnement dans l'espace coûte désormais 69 euros, tandis que le casque de réalité virtuelle seul ne semble plus vendu.

Oculus refuse toujours de communiquer ses chiffres de vente

Brendan Iribe, le directeur du développement d’Oculus, a affirmé au New York Times que ces réductions n’avaient rien d’exceptionnel dans le domaine du jeu et étaient possibles grâce à l’effet de volume de la production. Il a aussi refusé de communiquer sur les chiffres de vente du Rift.

Selon lui, le casque aurait été pour le moment plébiscité par les early adopters. Ces tarifs plus abordables devraient maintenant le rendre accessible à une plus large audience ou décider ceux qui attendaient une telle occasion. Une version très optimiste de la situation. Car l’Oculus reste encore un produit très haut de gamme comme le Vive.

HTC semble d'ailleurs ne pas vouloir baisser ses tarifs pour l'instant. « Nous ne ressentons pas le besoin de réduire le prix du Vive, au vu de son succès incroyable et continu sur le marché », indiquait ainsi la marque taïwanaise quand il lui a été demandé si elle suivrait l'exemple de son concurrent américain. 

Pour comparaison, Sony a annoncé avoir écoulé 915 000 Playstation VR, son casque de réalité virtuelle destinée à ses PlayStation 4 et 4 Pro. C’est le premier et le seul constructeur à communiquer sur le sujet. Une belle performance due probablement à son prix puisque le dispositif ne coûte que 530 euros (si on doit lui adjoindre la PlayStation Camera), à quoi il faut d’ajouter la console. Ce qui coûte tout de même moins cher qu'un PC assez puissant pour la réalité virtuelle.

Un premier pas

Lors du lancement de l'Oculus Rift, Mark Zuckerberg avait clairement annoncé qu'il ne tablait pas sur un succès populaire immédiat pour son casque de réalité virtuelle. Il était conscient que cette technologie, à laquelle il croit beaucoup, a encore besoin de mûrir pour séduire largement.

Néanmoins, le fondateur de Facebook a de grandes ambitions pour son casque et la réalité virtuelle. En 2014, il confiait ainsi lors d'une conférence financière qu'il faudrait que son entreprise écoule entre 50 et 100 millions d'unités pour que le Rift soit considéré comme une plate-forme importante, ce qui est son objectif.

En réduisant un peu le droit de péage, Oculus tente donc de séduire les early adopters indécis, dans une course au long cours. Mais cette baisse de prix pourrait bien moins les convaincre que l'introduction d'une deuxième, voire d'une troisième génération de Rift.

A voir aussi

VRrOOm Wechat