L’ExChimp AI1, un excellent casque de VR autonome

Category: 
L’ExChimp AI1, un excellent casque de VR autonome
07 Septembre, 2017

Les casques VR classiques nécessitent le plus souvent un chargeur, généralement un PC ou un smartphone. Ce n’est pas forcément toujours pratique, de sorte qu’une troisième sorte de casque de réalité virtuelle a vu le jour : le casque VR autonome. Leur grand avantage et de réduire le besoin en matériel coûteux, puisqu’il ne nécessite ni ordinateur puissant, ni smartphone haut de gamme.

 

ExChimp a trouvé une astuce pour que le casque AI1 reste confortable à porter. La difficulté, c’est qu’un casque autonome doit contenir la technologie complète : écran, capteurs, batterie et CPU/GPU. C’est pourquoi les constructeurs de l’AI1 ont décidé d’externaliser l’unité informatique (Un Intel Atom x5 Z8350 et une carte graphique Intel HD Graphics 400) et la batterie dans la télécommande, qui est relié au casque grâce à un câble. La télécommande est ainsi grande et relativement lourde.

 

La batterie est dotée d’une capacité de 4750 mAh, suffisant pour trois heures de réalité virtuelle. Du côté du logiciel, ExChimp s’appuie sur la solution Nibiru, basée sur Android, sur son propre VR Launcher et sur ses applications.

 

L’ExChimp AI1 est optimisé pour des contenus à 360 degrés

Les vidéos et photos à 360 degrés sont parfaits pour le ExChimp. Le casque est moins adapté pour les jeux, d’autant que seuls les boutons du contrôleur permettent de se déplacer, ce dernier ne captant pas les mouvements.

 

Pour le moment, l’ExChimp se destine principalement à des clients professionnels qui nécessitent une solution VR puissante pour un coût modeste. Selon un employé de la compagnie, il est possible d’utiliser l’appareil dans le domaine du tourisme ou de l’architecture, ou à chaque fois qu’il est nécessaire de présenter du contenu à 360 degrés rapidement et avec simplicité.

 

L’ExChimp AI1 à l’essai

A l’IFA, j’ai pu essayer rapidement le ExChimp AI1. Le casque est confortable, surtout grâce à son poids assez faible. Je n’ai eu aucun problème avec le contrôleur. Les capteurs suivent bien les mouvements de tête, sans retard perceptible, même si les possibilités graphiques de l’appareil sont limitées.

 

La réalité virtuelle est affichée sur un écran QHD de 5,5 pouces, ce qui indique que l’affichage est basé sur des solutions connues comme Gear VR ou Daydream.

 

ExChimp a réussi sa campagne Kickstarter, et recoit actuellement des pré-commandes qui seront livrées en septembre. Le dispositif coûte actuellement 299 dollars américains plus le coût d’envoi, mais devrait ensuite être commercialisé autour de 445 dollars.

 

Le casque VR autonome débarque lentement sur le marché : il est surtout utile dans les cas où une solution coûteuse de VR n’est pas souhaitable. C’est là que l’ExChimp AI1 se positionne, en étant avant tout destiné à des présentations à 360 degrés, comme en architecture. L’appareil ne devrait cependant pas manquer de concurrents, avec l’arrivée des casques de VR autonome de Vive et Lenovo.

A voir aussi

VRrOOm Wechat