Le casque qui transforme votre table de nuit en écran

Category: 
Le casque qui transforme votre table de nuit en écran
30 Septembre, 2016
Le masque de réalité augmentée Hololens projette des images virtuelles dans votre quotidien. La Nasa, Airbus et Caterpillar y croient.

C'est le casque de réalité augmentée utilisé par la Nasa pour simuler la vie sur Mars, ou par la clinique de Cleveland pour simuler des opérations chirurgicales. Imaginées par Microsoft, les Hololens ne devraient être disponibles pour le grand public que dans deux ans, mais il existe déjà une version professionnelle qu'améliorent en ce moment différents développeurs, comme la start-up parisienne Infinite Square.

Les porter, comme on peut le voir dans#TECH24, l'émission high-tech de France 24 présentée avec Marjorie Paillon et dont Le Point.fr est partenaire, est au départ déroutant. L'application Hologrammes permet par exemple de faire apparaître des créatures virtuelles dans un décor bien réel. Devant le masque se situe un écran transparent sur lequel un projecteur intégré peut diffuser des images. Plusieurs capteurs évaluent par ailleurs la profondeur de champ du casque par rapport aux objets dans une pièce, ce qui permet aux Hololens d'interagir avec leur environnement.

Et c'est justement ce qui donne au porteur l'impression de voir hologramme évoluer sur les surfaces planes de son entourage, une table de chevet ou bien un jeu de cartes par exemple. Dans le jargon de la réalité mixée (entre virtuel et réalité), on appelle cela la gestion des conflits. Il est également possible de commander le casque par la voix et de naviguer ainsi dans l'environnement de cet ordinateur portable. En outre, le son est spatialisé, c'est-à-dire que ce qu'entend l'utilisateur diffère selon sa position dans la pièce.

Prometteur

L'essor de ces lunettes passe par le développement d'applications très concrètes. Dans son usine du futur baptisée Innovation Center for Operation, le Boston Consulting Group imagine avec Safran l'utilisation que pourront en faire des ouvriers travaillant dans ses lignes d'assemblage. Caterpillar de son côté réfléchit à simuler le mouvement de ses camions sur un chantier. Et un autre industriel, ThyssenKrup, montre à un réparateur à quoi devrait ressembler le moteur d'un ordinateur en cas de panne.

Les éditeurs de jeux vidéo réfléchissent également à une nouvelle vie pour leur création grâce à cette réalité mixée. Prometteur donc, même s'il pèse 400 grammes et donc un peu difficile à fixer sur la tête, et même si son champ de vision, aujourd'hui de 40 degrés, gagnerait à être plus important.

...

A voir aussi

VRrOOm Wechat