La NASA craque pour des gants connectés

Category: 
La NASA craque pour des gants connectés
28 Octobre, 2016

Et si, pour avoir réellement l'impression de vivre dans un univers parallèle, il fallait, en plus d'un casque de réalité virtuelle, des gants ? La start-up néerlandaise Manus VR s'est mis en tête de connecter nos doigts pour rendre l'immersion dans des univers imaginaires encore plus crédible. Basée à Endhoven, cette start-up a en effet mis au point une paire de gants connectés qui, grâce à un retour de vibration, permet de simuler des opérations chirurgicales, de jouer un morceau de piano, ou encore de réparer un pont dans un jeu vidéo

Accéléromètre, gyroscope et magnétomètre

Ces gants connectés, que l'on recharge via une clé USB, sont dotés d'un accéléromètre, d'un gyroscope, ou encore d'un magnétomètre. Chaque doigt est équipé de deux capteurs de flexion pour rendre au mieux la fluidité des mouvements. Ces gants sont reliés via bluetooth à des casques de réalité virtuelle, et un retour haptique permet de saisir des objets virtuels ou encore de sentir la pesanteur d'un objet dans un monde virtuel. Le Manus VR, pour l'instant uniquement compatible avec une demi-douzaine de casques de réalité virtuelle, ne l'est pas encore avec le Samsung Gear VR, comme on peut le voir dans cet épisode de #TECH24, l'émission high-tech de France 24 présentée avec Marjorie Paillon et dont Le Point.fr est partenaire.

Reste que Manus VR n'est pas tout seul. Il y a aussi les industriels chinois de Dexta Robotics ou encore les Canadiens d'Exium Reality. La Nasa utilise en ce moment de tels prototypes appairés à des casques Vive pour simuler la vie sur la Station spatiale internationale. Les astronautes peuvent faire semblant de prendre des objets dans les mains. « En recréant des espaces physique en réalité virtuelle, tu peux simuler des environnements qui ne sont pas facilement accessibles, ou bien qui demandent un entraînement intensif », explique Bob Vlemmix, cocréateur de la société Manus VR.

A voir aussi

VRrOOm Wechat