« HoloLens » : le futur dans la rétine

Category: 
« HoloLens » : le futur dans la rétine
28 Novembre, 2016
Alors que l’on croyait le marché des lunettes holographiques complètement monopolisé par Google et ses « Googles Glasses », voilà que Microsoft a annoncé, lors de sa conférence du 21 janvier, le développement d’un casque à réalité augmentée. Baptisé « HoloLens », le projet est déjà bien avancé et ses possibilités sont exploitables dans un nombre incalculable de domaines, de l’aérospatiale au simple usage domestique.

Alors que le développement des « Google Glass » patine et a pris un coup dans l’aile lors des dernières semaines, voilà que son concurrent direct, Microsoft, décide de rentrer sur le devant de la scène.

C’est ainsi que lors de la conférence prévue pour la présentation de Windows 10 le mercredi 21 janvier dernier, une équipe de Redmond, le campus où travaillent les chercheurs de la firme américaine, a dévoilé un projet qui était jusque-là resté sous le manteau. Le « HoloLens », un casque à réalité augmentée permettant une projection d’hologramme pour l’utilisateur.

Pour faire simple, l’utilisation courante pour un usage domestique serait par exemple de charger une magnifique peinture dans le programme du casque, puis de la faire apparaître à côté de votre ordinateur, comme si vous la possédiez. Corrélation parfaite entre réalité et fiction, le « HoloLens » promet donc un avancement majeur dans le domaine de l’holographie et des avancements dans la recherche de manière générale

Des possibilités infinies

Durant le milieu des années 90, les dispositifs à réalité virtuelle commencent à faire leur apparition mais les sociétés d’électroniques limitaient souvent leurs utilisations à l’univers du jeu vidéo. Qui aurait parié que 20 ans plus tard, le public visé ne serait pas des gamins à qui l’on vend un jouet mais l’armée et le jeune cadre dynamique ?

Car c’est ce que vise actuellement l' »HoloLens ». L’entreprise de Bill Gates travaillerait actuellement main dans la main avec la NASA pour développer un logiciel spécialement créer pour l’occasion afin de pouvoir explorer Mars comme si l’utilisateur s’y trouve.

Il serait ici question de prendre possession d’une caméra situé sur un robot d’exploration (comme le Mars Rover ou Curiosity) et donc de pouvoir se déplacer virtuellement sur la planète rouge.

Quoi qu’il en soit, les possibilités qu’offrirait un tel outil restent encore difficile à concevoir. L’échec des « GooglesGlass » devrait donner une motivation supplémentaire à Microsoft qui semble déterminé à sortir son projet coûte que coûte. L’équipe de chercheurs a même demandé la participation des développeurs de « Occulus Rift », projet plus ou moins similaire mis en place, cette fois-ci, par Facebook.

A voir aussi

VRrOOm Wechat