Häagen-Dazs: un documentaire en VR pour sauver les abeilles

Category: 
Häagen-Dazs: un documentaire en VR pour sauver les abeilles
23 Janvier, 2017
Ces petites bêtes sont au centre de l’attention, réchauffement climatique oblige.
Häagen-Dazs leur dédie un documentaire des plus immersifs. On a hâte !
 
On se rappelle de Microcosmos : Le Peuple de l’herbe, qui suivait les insectes en mode caméra macro au fil de l’herbe.
Ultra innovante en 1996, l’initiative avait nécessité l’invention d’outils sur-mesure pour pouvoir filmer les « acteurs » du film.
 
Le projet d’Häagen-Dazs, The Extraordinary Honeybee, qui sortira cet été, pousse le curseur un peu plus loin, en invitant le spectateur à suivre les aventures d’une abeille en réalité virtuelle.
L’objectif : montrer le lien entre l’environnement et notre quotidien… et les conséquences directes du dérèglement climatique.
Version Häagen-Dazs, cela se concrétise au niveau des crèmes glacées : les abeilles pollinisent un tiers des aliments que nous mangeons, y compris les ingrédients utilisés pour fabriquer des glaces, sorbets, et autres yaourts glacés. Hors, les abeilles sont en danger, ce n’est plus un secret.

Sur les 5 dernières années, nous avons perdu plus d’un tiers des colonies d’abeilles à l’international, notamment à cause du syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles.

On se doute bien que si la disparition des abeilles n’avait eu aucun impact sur son business, Häagen-Dazs n’aurait pas jugé nécessaire de réaliser tout un documentaire sur le sujet. Mais on apprécie l’idée qu’une marque grand public prenne les devants pour sensibiliser les consommateurs. Thomas Kolster, fondateur de l’agence Goodvertising, nous l’expliquait déjà : une bonne action, même guidée par un souci d’image ou de résultats, reste positive et bonne à prendre.

Sans compter que ce n’est pas le seul engagement de la marque envers l’environnement : les équipes ont mis en place un « paradis des abeilles » au sein de l’Université de Californie, ainsi qu’un programme de développement d’outils éducatifs. Par ailleurs, Häagen-Dazs collabore avec la Xerces Society, une ONG dédiée à la protection de l’environnement.

Häagen-Dazs rejoint ainsi les bancs occupés par ses confrères de chez Ben & Jerry’s : très engagée sur les sujets environnementaux et sociétaux, la marque avait annoncé en 2015 la fin de ses glaces au chocolat. « Plus il fera chaud, moins il y aura de cacao ! »

A voir aussi

VRrOOm Wechat