Gamescom: Aimpoint, un vrai fusil pour la VR

Category: 
Gamescom: Aimpoint, un vrai fusil pour la VR
24 Août, 2017

Entre les odeurs de gibier qui flattent les sinus à chaque passage aux toilettes, les litres de bières qui coulent à flot dès le matin et le look vestimentaire douteux de certains cosplayeurs, la Gamescom ressemble à s’y méprendre à une journée d’angoisse à la campagne. Il paraissait donc naturel d’y exposer un simulateur de chasse en réalité virtuelle pour que les sensations soient totales. 

Divine Robot n’était pas venu présenter un jeu à proprement parler, mais une technologie maison. Ils appellent ça Aimpoint, et le décrivent comme “un système de visée point rouge hautement réaliste en réalité virtuelle”. Dans les faits, c’est surtout une démo de dix minutes où des modèles 3D de sangliers se dandinent alors qu’un casque joue d’horribles notes de musique dans mes oreilles. 

 

C’est en revanche l’objet qui est intéressant, celui que je tiens en main et qui ressemble à un déboucheur high-tech pour toilettes. Il s’agit en fait d’un fusil de plusieurs kilos créé par un forgeron pour utiliser le HTC Vive comme périphérique de ciblage. La manette, qui se tient normalement en main, est ici située au niveau du canon à l’avant de l’arme. Il faut mettre l’arme en joue, se placer au niveau du viseur pour y voir quelque chose et appuyer sur la gâchette pour tirer en jeu. Au début, c’est très surprenant mais une fois qu’on a pris le coup de main, le poids de l’arme et le “clic” de la gâchette procurent des sensations de tir assez plaisantes. Même si on est encore loin d’une vraie expérience de tir, le point d’arrivée de la balle dépend vraiment de la façon dont on utilise l’arme. Rien à voir avec du Duck Hunt ou du Serious Sam sous HTC Vive. 

 

Dommage pour eux, les conditions d’un salon comme la Gamescom ne permettent pas de tester efficacement le potentiel d’une telle installation. Cloîtré dans deux mètres carrés à côté d’un groupe d’espagnols bourrés, j’ai failli ouvrir le crâne d’un type en visant brusquement vers la droite. En plus de ça, les centaines de Jean-Didier qui l’ont essayé avant moi l’ont certainement pris pour une version VR de Call of Duty et ont complètement bousillé le calibrage de l’arme une fois celle-ci mise en joue. Mais je serais très curieux d’essayer à nouveau dans une salle aménagée et avec du matériel bien réglé. Et encore plus curieux de voir de vrais jeux utiliser cette technologie.

A voir aussi

VRrOOm Wechat