Bayeux: Parcours d'art urbain en AR

Category: 
Bayeux: Parcours d'art urbain en AR
21 Janvier, 2017
Près de Caen, bientôt des œuvres incrustées en réalité augmentée dans le paysage urbain.
L'association Le Radar, espace d'art culturel à Bayeux (Calvados), ambitionne de créer un parcours d'art urbain sur la réalité augmentée d'ici 2018.
Précisions. L’association Le Radar, espace d’art actuel rue des Cuisiniers, à Bayeux (Calvados), envisage la création d’un parcours d’art urbain qui s’appuie sur la réalité augmentée.
Les œuvres créées par des artistes en résidence seront incrustées de façon réaliste mais virtuelle, se superposant aux façades de la ville via une application téléchargeable gratuitement.
Un projet qui devrait voir le jour en 2018.
 
Récompensée par un prix
L’association s’est vu attribuer le Grand Prix art et numérique décerné par la Fondation Mécènes Caen Normandie, une première pour l’organisation qui vient de mettre en place ce prix.
C’est une heureuse coïncidence.
Un fonds de 15 000 euros déclencheur pour notre projet.
22 entreprises mécènes de la Fondation ont soutenu notre projet, un jury exigeant qu’il a fallu convaincre.
Cela va nous permettre d’aller chercher d’autres financements », confie Manuela Tetrel, présidente du Radar.
En effet, il faut compter plusieurs milliers d’euros pour mettre en place ce projet.
 
Des oeuvres virtuelles intégrées à la réalité
Muni d’une tablette ou d’un smartphone, l’utilisateur pourra repérer à l’aide d’un plan, l’emplacement des fresques.
Une fois sur place, il pourra scanner le mur et ainsi découvrir les œuvres imaginées par les artistes.
Les œuvres seront totalement virtuelles mais intégrées dans la réalité.
Des fresques, des peintures murales, des animations, des productions 3D ou encore des productions sonores viendront en surimpression sur un mur, le sol…
Nous mettrons des tablettes à disposition mais il sera, bien sûr, possible de télécharger l’application », explique Manuela Tetrel.
 
Une vision personnalisée de l’art
L’artiste invité proposera sa vision de l’art.
Et chaque année, les œuvres d’un nouvel artiste se rajouteront au parcours.
Nous souhaitons que l’artiste reste assez longtemps en résidence sur Bayeux pour pouvoir rencontrer et échanger avec les habitants et qu’il prenne ainsi le temps de découvrir le patrimoine et l’histoire de la ville », précise la présidente du Radar qui mène une réflexion sur le numérique depuis plusieurs années.
L’association, qui a déjà présenté des expositions nécessitant la participation du public, avait envie d’aller plus loin dans sa démarche.
« Le public s’attend de plus en plus à ce que l’art contemporain vienne à lui. Ce projet va permettre au public de redécouvrir l’environnement et de se l’approprier ».
 
Impliquer des élèves dans le projet
À travers ce projet, composé d’une dizaine d’œuvres, le Radar souhaite impliquer une classe qui travaillera avec l’artiste sur la création d’une œuvre qui sera aussi incrustée dans le parcours, sur un petit mur caché, dans une petite niche…
L’objectif est que l’art enchante notre quotidien et notre environnement », sourit Manuela Tetrel.
Le Radar n’a pas fini de nous surprendre…

A voir aussi

VRrOOm Wechat