Virtual Time ouvre une salle de VR au coeur de Paris

Category: 
Virtual Time ouvre une salle de VR au coeur de Paris
02 Juillet, 2017

Ce mercredi je n'étais pas seul, nous étions deux rédacteurs de Geek Play à pouvoir découvrir VirtualTime, une salle d’arcade dédiée entièrement à la VR.

 

Ouvert depuis début mai, et situé dans le deuxième arrondissement de Paris, ce concept store de 130 m² a pour objectif de faire découvrir la réalité virtuelle aux curieux  et rendre la VR plus accessible au grand public.

 

Car il faut avouer que pour avoir tout le matériel à la maison, ça coûte toujours excessivement cher : entre le PC qui demande une configuration élevée, ainsi que le matériel qui n’est pas à la portée de tous les joueurs (comptez environ 600€ pour un Oculus Rift), sans compter la place nécessaire pour l’utiliser, ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir la VR à domicile.

 

C’est donc au 38 rue d’Aboukir dans le 2ème arrondissement de Paris (à proximité  du métro Sentier) que nous avions rendez-vous.

 

Nous sommes accueillis par une petite équipe de 5 personnes qui nous présente l’offre de jeux et d’expériences disponibles à visualiser sur un iPad, et nous voici donc lancés, direction les VR-Pods, des box semi-fermés par des grillages (parce que oui en VR on se déplace, et il ne faudrait pas se rentrer dedans entre utilisateurs !). La salle compte 5 Pods au total, dont 4 box classiques où le joueur reste debout, et 1 box dédié au racing en position assise. Pour les accompagnateurs, des écrans sont reliés a chaque Pod, permettant de voir ce que fait le joueur.

Un équipement digne d’un film de Science-Fiction

 

L’équipement nous est présenté par l’un des membres du staff de VirtualTime, appelés ici VR Specialists (la prise en main du matériel n’a rien à voir avec celle d’une manette classique).

 

L’équipement est tout d’abord composé d’un “sac à dos” Subpac M2 qui permet de renforcer l'immersion en émettant des vibrations lorsque l’on prends des coups, lorsqu’il y a des tremblement ou autres explosions (nous avons également trouvé que le sac à dos ajoutait un certain confort en stabilisant la position debout et évitant des douleurs le long du dos).

 

On trouve aussi, relié à ce Subpac M2, un casque audio couvrant les bruits extérieurs et facilitant ainsi l’immersion.

 

Dans chaque main, une manetteOculus Touch comprenant deux gâchettes, un joystick et 3 petits boutons, permet à la fois d'interagir avec le décor et selon les jeux, d’effectuer des déplacements.

 

Et finalement la pièce maîtresse sans qui rien de tout cela n’existerait : le casque VR (deux sortes de casques sont disponibles selon le type d’application, l’Oculus Rift ou le HTC Vive).

La réalité virtuelle était donc une grande première pour nous deux, car nous n’avions jamais testé la VR dans ces conditions, et on peut dire que l’expérience s’avère assez déroutante pour un novice.

 

L'expérience étant différente selon l’utilisateur voici donc nos ressentis :

 

Réaction de Julius :

Une grande première pour moi car je n’avais jamais testé la VR, étant habitué à jouer à la manette ou au clavier, la prise en main était assez particulière et déroutante, mais j’ai réussi à m’y faire assez rapidement. Une fois le casque enfilé, c’est le dépaysement, impossible pour moi de savoir ou je me trouvais “en vrai”, j’avais vraiment l’impression d’y être (Petite particularité chez VirtualTime, un “mur” bleu apparaît lors des déplacements pour délimiter la zone réelle permettant d’éviter de se mettre la tête dans un mur pour plus de sûreté).

 

J’ai comme Sandwich pu tester le jeu RoboRecall une sorte de rail shooter édité par EpicGames, une ambiance vraiment fun, une prise en main assez simple (surtout grâce au tutoriel vraiment complet) et franchement j’ai passé un super moment, et encore une fois, on a vraiment l’impression d’y être, même si l’on sait que c’est un jeu, le réflexe d’esquiver les choses qui nous arrive dans la tête est automatique, et les mouvements deviennent rapidement fluides !

 

Le seul bémol, qu’est ce que ça donne chaud ! Après la partie j’étais en nage, heureusement qu’il y avait des boissons pour nous rafraîchir !

 

Mais bon en conclusion, si c’était à refaire, je le ferais sans hésiter, juste histoire de découvrir plus de choses !

 

Réaction de Sandwich :

Pour ma part, j’avais déjà (un peu) testé la VR lors du Toulouse Game Show de 2014. La seule différence, c’est que j’avais dû faire la queue pendant 2 heures pour pouvoir bouger la tête à droite et à gauche pendant 3 secondes et contempler un décor pollué par l’aliasing et relativement laid. Pas terrible, et mon souvenir d’une des premières versions de l’Oculus n’était donc pas particulièrement marquant.

 

Mais ! La surprise était plutôt bonne chez VirtualTime. D’abord, parce que ce type de salle d’arcade, ça ressemble quand même pas mal à ce qu’on imaginait gamin à propos du jeu vidéo du futur (moi je pense direct à Code Lyoko). Et puis on y croyait moyen, avec toutes les tentatives ratées depuis les années 80 de nous offrir du jeu complètement immersif. Mais là, j’en ressors quand même plutôt hypé.

 

Le premier jeu testé pour moi était DeadBuried : un jeu de zombie (tout est dans le titre), ambiance un peu cartoon, à première vue plutôt joli à regarder. J’ai dû affronter une horde de morts-vivants, d’emblée comme ça, tout en essayant tant bien que mal de garder mes repères. Effectivement, c’est assez compliqué de prendre en main le matos VR quand on est assailli de toutes parts par des trucs qui essaient de nous bouffer. Le fait de ne pas pouvoir voir ses mains et donc la position des boutons sur la manette qu’on a pas encore eu le temps d’apprivoiser, c’est assez perturbant. Du coup, j’ai paniqué, j’ai fait n’importe quoi, et c’était le Game Over assez rapidement. Frustrant.

 

En revanche, le second jeu était beaucoup plus adapté à un noob de la VR comme moi. RoboRecall est un très joli shooter FPS futuriste où on doit dégommer du robot (tout est encore dans le titre). On a donc la possibilité de se téléporter sur la map grâce au joystick de nos manettes, et d’utiliser la reconnaissance des mouvements pour interagir avec son arsenal. Le ton décalé du titre avec un humour Borderlands-like et le petit tutoriel du début plutôt bien foutu a su contenter mon esprit frustré par l’expérience de jeu précédente. La partie est assez rapide, mais le tout plutôt jouissif, et bien adapté aux débutants.

 

Mon avis est donc assez partagé. Je n’ai pas eu le sentiment d’avoir la nausée, mais d’être tout de même un peu perturbé par cette manière de me repérer dans un nouvel espace. Ou alors mon cerveau est vraiment lent à la détente, ou alors il faut quand même prendre le temps d’habituer le vôtre à de nouveaux réflexes. Jouer sur console et sur VR n’a donc rien à voir, et je pense qu’il faut tout de même un peu d’entraînement dans ce genre de salle avant de pouvoir vraiment s’éclater et performer. Mais l’expérience est sympa, nouvelle et originale. Seul hic de mon côté, le prix quand même très élevé (19€ la demi-heure !) pour vouloir s’y rendre régulièrement.

 

Des jeux vidéos et des expériences contemplatives pour tout le monde.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, VirtualTime n’est pas réservé qu’aux joueurs habitués. Leur catalogue propose actuellement 25 applications variées, pour tous les âges, et pour tous les goûts. Explosez des hordes de zombies seul ou à plusieurs, désamorcez des bombes en coopération, escaladez des montagnes ou encore explorez les fonds marins, les choix sont larges et le catalogue continuera de s’étoffer avec le temps en collaboration avec des éditeurs.

 

Vous pouvez retrouver la liste complète en cliquant juste ici : Catalogue

 

Virtual Time est situé au 38 rue d’Aboukir dans le 2ème arrondissement de Paris. La salle est accessible depuis la ligne de métro 3 (Sentier), 4 (Etienne Marcel) et RERA, B et D (Châtelet).

 

- Pour suivre l’actualité de Virtual Time suivez le dès à présent sur Facebook.

- Plus d’informations sur le site : virtualtime.com

Comment fait-on pour tester?

Si l'expérience vous intéresse, il y a plusieurs moyen de pouvoir y accéder. Soit en se rendant directement chez VirtualTime pour réserver un créneau (ou y accéder directement si il y a de la place) ou bien réserver un créneau horaire directement sur leur site internet (je conseille quand même de réserver sur le site, histoire de ne pas se déplacer pour rien).

 

Au niveau des tarifs, plusieurs formules vous sont proposées :

  • 30 minutes de VR pour 19€ : Une offre plutôt dirigée vers les personnes voulant découvrir rapidement la VR, accompagné d’un VR specialist pour vous faire découvrir les expériences les plus intéressantes (bien que cela reste assez court)
  • 1 heure de VR pour 35€ : Une offre permettant un accès “libre”, donnant la possibilité d’accéder à l’intégralité des jeux et expériences proposés. Sachant que cette offre est aussi valable pour deux personnes souhaitant partager le même Pod VR, 
  • 1 heure de VR Racing pour 35€ : une heure de conduite en réalité virtuelle avec un équipement adapté, siège baquet, volant retour de force, pédales et levier de vitesse, un équipement complet pour une expérience plus réelle.
  • Soirée privative : Il est possible de privatiser l’accès à VirtualTime, je me suis renseigné sur les tarifs, et cela s’élève à 210€ de l’heure (avec une réservation de minimum deux heures) soit 420€ minimum. La privatisation propose l’accès pour 20 personnes maximum, de quoi fêter un anniversaire, un enterrement de vie de garçon/jeune fille de manière différente !

 

Avec son équipe accueillante et sympathique, VirtualTime reste au final un très bon moyen de pouvoir tester la réalité virtuelle pour les personnes n’ayant pas la possibilité d'accueillir le matériel nécessaire à la maison, ou encore pour ceux qui hésitent encore à se lancer dans l'expérience !

 

Article co-écrit par Sandwich et Julius.B

A voir aussi

VRrOOm Wechat