TEST - Star Wars Battlefront Rogue One: X-Wing VR Mission

Category: 
TEST - Star Wars Battlefront Rogue One: X-Wing VR Mission
03 Décembre, 2016

Nous avons pu tester la version finale de cette expérience en réalité virtuelle, en pilotant un X-Wing. Force est-il de constater que c’est un must-have ?

La réalité virtuelle est un genre auquel les simulations spatiales semblent bien convenir tant cela inspire les studios. Rien que sur PlayStation VR, il y a déjà Eve Walkyrie (jeu complet dans le monde d’Eve on Line), Jackal Assault (expérience dans l’univers de Call of Duty: Infinite Warfare), et, maintenant, Star Wars Battlefront Rogue One: X-Wing VR Mission qui nous offre pas moins que la possibilité de réaliser un rêve de fan, celui de devenir un pilote de X-Wing. Pour vivre cette aventure exclusive à la PlayStation 4, il faut être en possession d’un PS VR et d’une manette, les PS Move n’étant pas utiles. À noter que c'est un DLC gratuit réservé aux possesseurs du jeu Star Wars Battlefront.

Au lancement du jeu, nous nous trouvons, à l’extérieur, sur l’aire de stationnement où est posé notre vaisseau. Il existe plusieurs points de vue où il est possible de se téléporter afin d’admirer le X-Wing sous toutes les coutures. Réalité virtuelle oblige, il est possible de bouger la tête, ou de se déplacer légèrement, pour voir de plus près, ou sous un autre angle, les endroits où nous pouvons aller. Un prologue sympa qui met en appétit et qui se termine lorsque nous décidons de monter à l’échelle qui conduit au cockpit, pour y entrer.

Une fois dans ce dernier, il est assez magique de se retrouver « réellement » assis dans cet endroit mythique. Regarder autour de soi permet d’apprécier cet instant et surtout de voir que notre co-pilote, assis derrière nous, ressemble fortement à ce bon vieux droïde astromech, R2D2. Après cette petite phase de découverte, il faut appuyer sur tous les boutons du tableau de bord - dont un qui fait bouger les ailes -, afin de pouvoir faire décoller notre engin pour qu’il regagne l’espace en compagnie d’autres vaisseaux.

À noter qu'une véritable attention a été portée à l'habillage sonore, que ce soit ici dans le cockpit, ou plus tard dans le jeu. Que ce soit pour la spaliatisation ou la fidélité des sons à ceux des films, il n'y a vraiment rien à redire sur cette partie.

 

Une fois en route, en vol devrions-nous dire, il va falloir suivre notre leader en évitant bon nombre d’astéroïdes plus ou moins grosses. Cette première partie permet, sans pression, de se familiariser avec les commandes qui sont sans originalité, mais efficaces.

Pendant ces quelques minutes de vol, il faudra simplement être attentif à bien choisir sa trajectoire et ne pas passer trop près des gros cailloux volants. Une petite mise en bouche avant le passage aux choses sérieuses qui arrivent juste après s’être regroupé en formation et avoir entamé un voyage en hyper-espace.

Nous voilà donc arrivés près de l’un de nos gros vaisseaux qui est attaqué par des ennemis qu’il va falloir tous détruire pour finir notre mission. Pour cela, le combat va consister à lockerles vaisseaux adverses, puis à les mitrailler où leur envoyer des missiles. Simple en soi, mais qui dit espace, dit déplacement à 360 degrés, et dans un combat spatial en réalité virtuelle, nous nous attendons à devoir nous accrocher, à avoir des sensations tant l’immersion peut être bonne.

Si Star Wars Battlefront Rogue One: X-Wing VR Mission est graphiquement dans la bonne moyenne du moment en VR, l’impression de vitesse n’est pas complètement au rendez-vous et les déplacements du vaisseau sont d’une lenteur un peu handicapante lors des combats qui mériteraient plus de réactivité comme dans Eve Walkyrie, par exemple. Il semble clair que les développeurs, en optant pour ces réglages, ont fait un choix technique visant à réduire au maximum les risques de mal des transports.

Laisser, au joueur, le choix de pouvoir opter pour des déplacements plus rapides, aurait été une bonne idée. Notre conseil, pour profiter au maximum de cette expérience, est de la jouer en étant assis sur un tabouret, ou un siège de bureau, permettant une rotation. Cela permet de mieux appréhender, dans le jeu, les demi-tours et les virages en offrant à votre oreille interne des informations « réelles » de déplacements en rapport avec ce qu’il est affiché devant vos yeux.

Même si Star Wars Battlefront Rogue One X-Wing VR Mission reste perfectible, comme vous venez de le lire, piloter un X-Wing en réalité virtuelle reste une expérience dont aucun fan de la licence ne devrait se priver. Durant une quinzaine de minutes, vous serez en totale immersion dans le monde de Star Wars et vous vivrez un moment magique que vous aurez, sans nul doute, envie de retenter, voire de partager en le faisant découvrir à vos amis.

A voir aussi

VRrOOm Wechat