Test de Wayward Sky sur PSVR

Category: 
Test de Wayward Sky sur PSVR
14 Novembre, 2016

Wayward Sky, sur le papier, est un petit jeu de type point-and-click développé par un studio indépendant au nom un peu douteux par les temps qui courent (Uber Entertainment) à la durée de jeu assez courte et au prix assez bas. Autant d'arguments et de contre-arguments en deux lignes pour avoir autant de raison de l'acheter que de passer à côté.

Pourtant, Wayward Sky a des atouts, et non des moindres, qui devraient vous convaincre d'y jeter un oeil. Et quand je dis un oeil, je veux dire les deux car ce jeu d'aventure est développé spécialement pour le casque VR de Sony et est donc disponible sur PS4 via le Playstation Store (oui, il va falloir s'habituer aux jeux dématérialisés, comme sur Steam, studios indépendants et petit prix obligent) pour moins de 20 euros.

Il est d'ailleurs intéressant de constater que sur le lancement du casque VR, pas mal de studios indépendants ont joué le jeu, peut-être aidés par Sony, peut-être parce qu'ils sont tout simplement excités comme des puces, peut-être parce qu'il est aisé de développer sur VR. Ou peut-être tout cela en même temps... Quoi qu'il en soit, c'est tant mieux car il en sort de belles choses et ce Wayward Sky en fait partie.

Passons vite sur l'histoire : une petite fille, Bess est séparée de son papa sur un village dans les nuages et vous partez à sa recherche en guidant la petite fille. Vous déplacerez votre personnage que vous verrez devant vous en cliquant sur le point d'arrivée et lors des résolutions d'énigmes, vous serez alors plongé dans les yeux de l'héroïne.

Relativement classique mais ce qui change réside dans le fait que tout cela est en réalité virtuelle. Vous évoluerez donc dans un environnement que vous voyez entièrement, le monde étant dans les nuages, je vous assure que l'on ressent un certain vertige quand on regarde en direction de la planète d'où l'on vient.

Et puis surtout, graphiquement c'est très beau. Simple, parfois minimaliste mais vraiment classe, on croirait évoluer dans une bande dessinée et l'effet apporté par la profondeur de la réalité virtuelle nous plonge corps et âme dans l'univers du jeu. Par contre, le jeu est court et les énigmes sont relativement faciles et un petit peu répétitives. Mais qu'à cela ne tienne, les 3 ou 4 heures de jeu (si vraiment vous essayez d'avoir tous les petits trophées) vous plongent complètement dans un autre monde et le plaisir de jeu est vraiment là. Ce genre de jeux est parfait pour du VR et apporte un vent de fraîcheur au point-and-click. Encore une fois, on se prend à espérer d'autres jeux dans le style, d'autre histoires, d'autres univers.

Court, facile donc, mais Wayward Sky reste vraiment bluffant de par l'immersion qu'il propose et sa direction artistique vraiment classe. Ce jeu est très mignon et poétique, ça aussi ça change des zombies qui explosent. La re-jouabilité n'est pas forcément excellente mais on y revient de temps à autre, comme on se replonge dans une bande dessinée et pour le même prix. Vivement les prochaines aventures de cette chouette petite famille en tout cas !

A voir aussi

VRrOOm Wechat