Resident Evil 7 rend malade, même sans VR

Category: 
Resident Evil 7 rend malade, même sans VR
27 Janvier, 2017

Resident Evil 7 biohazard est l'un des premiers jeux à ne pas rater cette année. Le problème est que le premier chapitre m'a laissé dans un état de panique et de sueur.

La raison de cela n'était pas le jeu en lui même, ni les cris, le sang ou les scènes gores. Je ne suis pas une poule mouillée ; Je peux très bien supporter une jeu d'horreur. Resident Evil 7 m'a en fait physiquement rendu malade par la nausée qu'il a générée en moi.

Et ce n'était même pas la version pour PlayStation VR, qui est connue pour donner la nausée plus que les autres. Il s'agissait du jeu standard, joué sur un écran de PC. Le mouvement constant de la caméra et le petit champ de vision m'ont donné un mal au ventre insupportable.

J'ai rarement éprouvé une telle sensation aussi palpable et inconfortable pendant un jeu. Mais les rares fois où j'ai été malade, la nausée a été provoquée par les mêmes facteurs. J'ai dû me coucher après avoir essayé Get Even, le psycho-thriller terne sur PlayStation 4, et qui ressemble beaucoup à Resident Evil 7. Les deux jeux se déroulent principalement dans des espaces étroits, mal éclairés. Les deux jeux ont besoin de la rotation de la caméra tout autour et autour et autour ...

En fait, c'est assez commun avec les jeux à la première personne. Je connais certaines personnes qui ont été malades avec Mirror's Edge Catalyst. Le cerveau est souvent convaincu par le mouvement dans un jeu, mais l'oreille interne ne suit pas quand vous êtes assis sur votre canapé. Cette contradiction intellectuelle convainc votre cerveau que vous hallucinez en raison peut-être de l'absorption d'un poison. Et le cerveau envoie des signaux d'alarme à votre estomac afin de vomir ce pseudo poison inexistant. Et pouf: mal des transports.

 

J'ai gardé cette explication en tête après avoir joué à Resident Evil 7 la première fois, à l'E3 2016 en Juin dernier. Mais c'était la version VR particulièrement dégoûtante, qui a laissé presque toutes les personnes qui l'ont testée en tête à tête avec leur sac vomitoire. Capcom a par la suite tenté de résoudre les problèmes rencontrés lors de la première démo VR du jeu, liés à ce mélange extrêmement désorientant d'une caméra mobile et d'un lecteur statique. Les versions ultérieures avaient une caméra complètement retravaillée, mais même cela n'a pas complètement résolu le problème.

Faites attention : Ce n'est pas que la version VR qui pourrait vous rendre malade

Mais je ne m'attendais pas à ce que la version standard du jeu provoque également une telle réaction !

Ce (gros) problème mis à part, les moments du jeu où je pouvais normalement jouer étaient fantastiques. C'est un travail de maître dans le genre d'horreur. Les peurs vous gagnent émotionnellement et narrativement.

Je pense que Resident Evil 7 pourrait être l'un des meilleurs jeux de l'année. Et pour moi il sera le plus mémorable, même si je n'ai plus assez de courage - ou d'estomac - pour y rejouer.

A voir aussi

VRrOOm Wechat