Prenez-vous pour Iron Man en réalité augmentée

Category: 
Prenez-vous pour Iron Man en réalité augmentée
27 Août, 2018

Vous ! Oui, vous ! Osez nous dire que vous n’avez jamais rêvé d’incarner Iron Man, le superhéros en armure. Le versant Play-boy alcoolisé et entouré de jolies filles pourrait aussi être tentant, mais ce n’est pas le sujet ici. Nous avons donc essayé le casque Iron Man AR, à nous de faire la peau de Thanos !

 

Après 3 mois, mon petit groupe de potes a enfin réussi à se coordonner pour voir Avengers Infinity Wars. Avec Alexandra, Marc et Samy, nous plongeons avec délectation pour certains et horreurs pour d’autres dans le film. À peine sorti, le débat fait rage sur ses qualités, chacune immédiatement dézinguée par les objections d’Alexandra notre Gardienne du temple Marvel. Le drapeau blanc est hissé devant un magasin de jouets à la devanture débordant de produits Infinity Wars.

 

À peine entrés, Alexandra opte rapidement pour le gant orné de gemmes de Thanos, Samy un bouclier Captain America et Marc des action-figurines. Personnellement, je bloque devant une très jolie boîte qui me promet une expérience de Réalité Augmentée exceptionnelle, tout en portant sur la tête une reproduction du casque d’Iron Man. J’appelle les potes qui valident rapidement le choix, ce jouet pour enfant est conseillé à partir de 8 ans et plus… Nous avons tous plus de 8 ans, c’est bon !

Arrivé chez moi chacun ouvre son achat avec une certaine frénésie. Je garde le mien pour la fin, devant aussi m’occuper de la soif de mes compagnons de jeu. Ensuite, je dois gérer un unboxing à huit mains… Hasbro a parfaitement travaillé le packaging et ce bout de carton à une très bonne tête. Trois coups de cutters pour se débarrasser du scotch et on découvre la merveille. Je sors le casque, Alexandra le module smartphone et une sorte de bracelet. Nous sommes tous d’accord, la reproduction est esthétiquement fidèle et même le bloc smartphone avec ses lentilles s’intègre au design du casque. Samy est le premier à grincer des dents sur la qualité du plastique « ils ne pouvaient pas faire plus fin encore ? ». « Au moins la peinture est nickel », nous sort Alexandra comme pour défendre l’objet.

 

Au bal masqué

J’insère l’iPhone X dans le boîtier dédié. Je tire sur un bouton en plastique qui va adapter le module à la largeur du smartphone. Première remarque, c’est simple et une couche anti-abrasive sur la surface du module évite d’éventuelles rayures d’écran. Par contre, le fruit de l’expérience nous apprend qu’il vaut mieux éviter les écrans de plus 5,8’’. Une information que nous n’avons trouvée nulle part de la boîte au site Hasbro.

Donc faire rentrer un iPhone X est facile, sauf s’il est habillé d’une coque, il rentrera, mais au prix de quelques contorsions, idem avec un OnePlus 6, mais au final c’est le Zenfone 5 de Samy qui rentre le plus facilement. Toutefois, nous insistons avec le OnePlus 6, uniquement pour sa couleur rouge qui colle parfaitement avec le casque. Juste avant de jouer, petite pause selfie. Le moment de se rendre compte de deux choses : premièrement, bien qu’il soit pensé pour les enfants des adultes peuvent l’utiliser sans problème. Second point, je me sens cool sur le moment, mais après avoir regardé les photos je me rends compte que la frontière avec le ridicule n’est jamais loin.

Qu’importe, c’est bon d’être des gamins. Détail qui a son importance : impossible de l’utiliser avec des lunettes adultes. Le cerclage en plastique autour des lentilles est trop petit, seules des lunettes à la Harry Potter pourront éventuellement passer.

 

Dégommer des vilains ad vitam aeternam

Après avoir enlevé mes lunettes, je place le casque sur ma tête… Quelques secondes suffisent pour ajuster les lentilles et cela en toute simplicité. Je sens vraiment que cela a été pensé pour des enfants, j’y arrive du premier coup. Je lance le jeu sur le mobile et enfile enfin le divin casque. Un serre-tête associé à une molette à l’arrière permet de l’ajuster parfaitement à ma circonférence crânienne. À noter, si le smartphone affiche un poids supérieur à 150 g, il a une petite tendance à pencher vers l’avant. Ce qui nous oblige alors à le tenir d’une main pour le maintenir parfaitement droit.

 

Je me harnache du bracelet qui au final recouvre une partie de ma main. Le jeu démarre enfin et me demande d’utiliser une Gemme de l’Infinie. Une seule est livrée avec le casque, mais surtout mon petit camarade Marc a acheté des action-figurines qui en contiennent. Une bonne façon de pousser à la consommation cette idée d’accessoires croisé, parfait pour ruiner les parents. Pour son don à la communauté, Marc gagne le droit de jouer en second pour sa contribution.

 

Après 5 minutes de blablas, l’action commence enfin. Trois objets se superposent aux 3 repères AR circulaire livré avec le casque. À noter que parfois, un des trois n’est jamais repéré sans savoir pourquoi. Ils symbolisent des villes que je dois protéger des sbires de Thanos. Des vagues de plus en plus nombreuses d’ennemis, dirigées par un des sbires de Thanos. Ma main avec le bracelet Iron Man me permet de tirer des missiles en maintenant mon bras bien droit devant moi et en abaissant le poignet. En plaçant la paume vers moi, j’active un bouclier qui me protège des plus grosses attaques ennemies.

Pour entrer en interaction avec son environnement comme cibler des ennemis, récupérer des bonus de vie, d’énergie, de bouclier, il suffit de fixer sa cible quelques secondes. Ensuite, c’est très simple, j’essaye de cibler plusieurs méchants et je lance des salves des missiles. Un seul missile suffit pour la chair à canon, il en faudra plusieurs pour les véhicules.

 

Visuellement, en plissant les yeux j’arrive à apprécier des graphismes… décevants. Ce n’est pas moche, mais sur un iPhone X ou un OnePlus 6,  c’est un peu triste de ne pas avoir mieux. Les ennemis sont faiblement définis, et les animations sont rigolotes, mais sans plus. Au niveau du son, les voix sont pas mal, mais les explosions par exemple sont simplement correctes. Mais dans le jeu, je me laisse aller. Je tourne la tête partout, essaye de repérer le plus en amont possible.

J’écrase deux vagues d’ennemis et le jeu m’indique que je dois aller customiser mon armure. Pour faire simple, Hasbro nous fait arrêter de jouer toutes les 10 minutes. Pour moi et mes camarades, c’est assez irritant. Par contre, pour les enfants c’est une vraie bonne idée, la coupure est ludique. Idem en groupe, chacun a droit à 10 minutes de jeu avant de devoir faire tourner le casque.

 

Micro bilan

Marc à la base adore les jeux de shoot AR, il semblerait que tourner sur lui-même dans une folie destructrice lui procure un certain plaisir. Mais ici, il peste contre le fait de se trouver trop statique. Il n’y a pas tant d’anticipation que cela et le champ de vision est un peu court à son goût. En RA comme dans un FPS, son plus grand kiffe est de se retourner au dernier moment et tuer un ennemi qui essaye de l’exploser de dos.  Il a donc une petite dent conte Iron Man, les ennemis débarquent sur les côtés avec un champ d’action réel à peine supérieur à 180 °.

 

Pour Samy, le compétiteur du groupe, le score final est ce qui compte. C’est tellement important qu’il se fiche presque du jeu auquel il joue. Donc, le fait de tirer bêtement lui va parfaitement. Il a surtout reproché à Iron Man AR un système de visée pas très précis et la difficulté de cibler plusieurs ennemis pour profiter des salves de missiles. Or, quasiment impossible d’en locker plus de trois. De plus, si je touche un véhicule lors d’une salve sans le détruire, une fois sur deux, cibler de nouveau il faudra.

Alexandra choisit ses smartphones en fonctions de leurs qualités multimédias. Elle est déçue par la qualité des effets sonores qui font un peu cheap et des graphismes indignes de l’écran de son mobile. Maman devant l’éternel, elle s’est aussi offusquée de l’intelligence des ennemis. D’un niveau plus que basique, selon elle c’est une insulte à l’intelligence des enfants. Elle parle ici de ceux qui sont capables de nous mettre la pâtée à Mario Kart à 8 ans…

 

Bilan du Week-End

Je me suis bien amusé avec ce casque AR Iron-Man. Le jouet est rigolo même s’il est au final très répétitif. Si Hasbro promet des mises à jour et de nouvelles fonctionnalités, rien n’est apparu depuis la sortie du jouet en avril et le constructeur n’est pas renommé pour son suivi applicatif. En groupe c’est vraiment amusant, chacun son tour, nous enchaînons les phases de tir sans avoir le temps de nous ennuyer.

Par contre, le dimanche en solo, je n’ai pas accroché plus de deux heures. À 59 euros, nous sommes vraiment face à un gadget sympa, ben conçu, mais qui fait payer un peu cher la nouveauté. Surtout que la qualité de fabrication aurait mérité d’être plus travaillée.

 

Bilan d’un trimestre

Il a fini comme beaucoup de gadgets de ce type, en élément de décoration. Le mien est placé sur l’étagère face à mon bureau avec mon Sphero R2D2 et une lampe de bureau Pac-Man. J’ai dû le relancer 5 ou 6 fois en solo pour passer le temps. Par contre, il a occupé avec brio les enfants de passages, pour le prix de 2 ou 3 action-figurines. Au final, je ne regrette pas cet achat, surtout si de nouveaux jeux ou fonctionnalités finissent par apparaître.

A voir aussi

VRrOOm Wechat