Piloter un drone en AR avec ARCADRONE

Category: 
Piloter un drone en AR avec ARCADRONE
13 Mai, 2018
Photo: Arcadrone © Drone Interactive  

 

La startup grenobloise Drone Interactive a présenté son Arcadrone, attraction ludique mélangeant maniement de drone et réalité augmentée, au dernier CES de Las Vegas. Son objectif : une première installation de son dispositif dans un parc de loisirs en France d’ici la fin de l’année 2018.    

 

Une nouvelle aubaine pour les parcs de loisir et un retour du jeu d’arcade à la faveur des nouvelles technologies ? C’est le pari de la toute jeune startup grenobloise Drone Interactive et de son attraction interactive et multi-joueurs Acadrone, dont le prototype a été présenté lors du dernier CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas en janvier 2018.    

 

Le principe d’Arcadrone (à ne pas confondre avec la société de vente en ligne du même nom) : mélanger maniement de drone et réalité augmentée.

« Un drone coûte cher, n’est pas si simple à piloter et peut s’avérer potentiellement dangereux », explique la société. Ici, le drone est manipulé dans une zone de jeu délimitée, par un joueur équipé d’un casque de réalité virtuelle simulant un décor.  

 

Un procédé qui a l’avantage de proposer différents modes de jeu, et des interactions nombreuses entre les éléments virtuels ainsi qu’entre les drones eux-mêmes. Basée sur des parties de quelques minutes, l’attraction permet d’accueillir un grand nombre de visiteurs par heure tout en assurant la curiosité du public. En somme, insiste Drone interactive, un produit idéal pour les parcs de loisirs.  

 

Une première installation d’ici la fin de l’année ?  

Après son expérience au CES de Las Vegas jugée plus que positive, la startup compte ainsi sur une première installation de son dispositif en France d’ici la fin de l’année. Déjà en « discussions avancées avec des acteurs majeurs de l’industrie des parcs de loisirs en France et à l’international », affirme-t-elle, elle présentera son Acadrone à l’Euro Attraction Show d’Amsterdam en septembre 2018.  

 

Fondée en 2018, la jeune pousse “incube” depuis 2016 au sein de la Satt (Société d’accélération du transfert de technologies) Linksium.

Un jeune âge qui ne l’empêche en rien de cacher ses ambitions : « Devenir un acteur reconnu de l’industrie des parcs de loisirs en proposant une gamme complète d’attractions interactives associant l’univers des drones à celui des jeux vidéo ».

A voir aussi

VRrOOm Wechat