Nomadic repousse les limites de l'hyper-réalité

Category: 
Nomadic repousse les limites de l'hyper-réalité
12 Décembre, 2018
[Réalité virtuelle] La start-up Nomadic repousse les limites des attractions en "hyper-réalité" © Nomadic

 

La start-up Nomadic a récemment ouvert son premier centre de divertissement hors du domicile à Orlando, en Floride. Elle y propose une expérience d'hyper-réalité chiadée basée sur la licence Arizona Sunshine. 2019 verra la sortie d'une seconde expérience, basée cette fois sur la franchise "Mission Impossible", et l'ouverture d'au moins deux autres centres.

 

Les expériences de réalité virtuelle hors du domicile premium commencent à se multiplier, leurs créateurs prenant le parti pris qu'il faut se différencier au maximum de l'offre à domicile pour réussir. La start-up californienne Nomadic est de ceux là. Elle a été fondée en 2015 par des vétérans de l'industrie du cinéma et du jeu vidéo, mais elle n'est sortie de l'ombre qu'en 2017, avec sa première levée de fonds de 6 millions de dollars.

 

Nomadic développe des expériences d'hyper-réalité, c'est-à-dire qui mélangent réalité virtuelle et accessoires physique plus effets spéciaux traditionnels. Tout cela se déroule dans un ensemble de pièces interconnectées et arrangées de manière à donner l’illusion à l’utilisateur qu’il traverse une série d’environnements variés dans des situations à haut risque.

 

ALLER PLUS LOIN QUE THE VOID DANS L'HYPER-RÉALITÉ

Mais la start-up pousse le concept d’hyper-réalité encore plus loin que ne le fait The Void par exemple, en reproduisant très précisément les conditions de l’aventure virtuelle dans le monde réel. Il peut s'agir de reproduire une texture (bois, grillage, métal), la position précise d'un objet (poignée de porte, tiroir, etc.) ou une sensation (vent, vibrations) pour donner l’impression à l’utilisateur d’être vraiment dans un laboratoire secret ou à bord d’un hélicoptère. Cela s’applique évidemment aussi aux armes à feu avec lesquels les joueurs se débarrassent des ennemis qui leur barrent la route.

 

Le premier centre de Nomadic a été inauguré le 14 novembre à Orlando, en Floride. La start-up y propose une expérience basée sur le jeu VR à succès Arizona Sunshine. Nomadic en a acheté les droits d’exploitation et a développé cette version hyper-réalité en interne à partir de l’histoire du jeu. Il en existe une version pour un public "à partir de 13 ans" et une plus sanglante qui s'adresse aux plus de 17 ans. Les tickets sont vendus 30 dollars par personne.

 

UNE EXPÉRIENCE "MISSION IMPOSSIBLE" EN COURS DE DÉVELOPPEMENT

Le système d'administration de l'expérience a été conçu de telle manière qu’il peut adapter la vitesse de déroulement de l’expérience en fonction de la progression des équipes en train de jouer, de telle sorte que plusieurs d’entre elles peuvent participer simultanément sans se gêner entre elles. De quoi diminuer les temps d’attente parfois conséquents qu’on trouve chez The Void par exemple. Côté matériel, Nomadic utilise des casques Oculus Rift couplés à des sac à dos HP VR et un système de suivi du positionnement OptiTrack.

 

Une seconde expérience, basée sur la licence Mission Impossible, est déjà en cours de réalisation. Elle est développée en partenariat avec les studios Paramount et VRWERX, qui a déjà adapté la licence "Paranormal Activity" en VR. Son lancement est prévu au printemps 2019. D'autres centres devraient également voir le jour en 2019, notamment à Las Vegas et Los Angeles. A terme, l'ambition de Nomadic est de déployer ces centres dans une multitudes de lieux allant des multiplexes cinématographiques aux centres commerciaux en passant par les aéroports, casinos, ou parcs d'attraction.

A voir aussi

VRrOOm Wechat