MoVR – Un système pour utiliser n’importe quel casque VR sans fil

Category: 
MoVR – Un système pour utiliser n’importe quel casque VR sans fil
15 Novembre, 2016

L’équipe CSAIL du MIT est parvenue à développer un système de communication sans fil basé sur les ondes millimétriques pour les casques de réalité virtuelle, le MoVR. Ce système permet d’utiliser n’importe quel casque VR sans fil. 

La réalité virtuelle sans fil est le prochain cap dans l’évolution de cette technologie. Pour l’heure, les câbles qui servent à relier le HTC Vive et l’Oculus Rift au PC sont très pénibles et nuisent à l’expérience utilisateur. Le Taïwanais HTC a d’ailleurs décidé de remédier au problème en commercialisant un kit permettant d’utiliser le Vive sans fil.

En attendant la sortie de ce kit, et pour tous les autres casques VR filaires, le MIT a développé une solution radicale. MoVR permet d’utiliser n’importe quel casque VR sans fil. Ce système de communication, conçu spécifiquement pour la réalité virtuelle, permet d’établir un contact entre un casque et un PC sans avoir besoin de câble.

Un système basé sur les ondes millimétriques

Pour autant, le MoVR ne détériore nullement la qualité graphique ou le taux de rafraîchissement, indispensables pour garantir une expérience fluide et éviter les nausées. Pour ce faire, MoVR repose sur une technologie d’ondes millimétriques, également utilisées dans le cadre des expériences menées pour la prochaine génération de réseau mobile, la 5G.

Ces ondes permettent d’établir une communication rapide entre le casque et l’ordinateur, à un taux de plusieurs gigabytes par seconde. Cette vitesse est largement supérieure à celle proposée par les protocoles de communication actuels comme le WiFi ou les autres fréquences radio. Le taux de transmissions minimal requis de 6 Gbps est donc nettement dépassé.

Le MoVR pourrait être au cœur du futur de la réalité virtuelle

La technologie des ondes millimétriques permet de transférer de larges quantités de données non compressées à grande vitesse. Cependant, la transmission ne peut être effectuée que si l’espace entre le casque et le PC est dégagé. C’est là son principal point faible. Toutefois, l’équipe CSAIL du MIT à l’origine de ce projet a fait en sorte de remédier à ce problème à l’aide de miroirs programmables capables de détecter la direction du signal et de reconfigurer les récepteurs pour assurer que le signal ne sera pas interrompu par des mouvements de main ou par d’autres obstacles.

Le système de test actuel utilise deux antennes d’une taille équivalente à la moitié d’une carte de crédit. Les prochaines versions du produit pourraient être encore plus petites, ce qui permettrait d’en utiliser plusieurs à la fois pour des interactions multijoueurs au sein d’une même pièce.

Ce projet ambitieux pourrait s’avérer encore plus utile dans un futur proche, quand les casques de réalité virtuelle proposeront des graphismes encore plus impressionnants. Pour l’heure, on ignore quand ce système sera mis à disposition du grand public.

A voir aussi

VRrOOm Wechat