Minuscule AR - Le jeu officiel de Minuscule

Category: 
Minuscule AR - Le jeu officiel de Minuscule
08 Février, 2019

J’ai eu le plaisir de visiter les bureaux de Novelab et d’y rencontrer les producteurs de l’expérience Minuscule en réalité augmentée, qui m’ont parlé de ce jeu qui sort ce vendredi sur les stores mobiles :

 

Grégoire Parain : Je suis le directeur général de Novelab, le studio qui a réalisé et coproduit Minuscule AR, le jeu officiel du film Minuscule 2 - Les mandibules du bout du monde, adapté de l’univers de Minuscule de Thomas Szabo et Hélène Giraud, avec Flair Production et Futurikon. Novelab réalise des expériences et des installations interactives et fait beaucoup de créations immersives en réalité virtuelle (Notes on Blindness, Spheres) et augmentée (A Jester’s Tale) ; et des jeux pour mobiles et consoles, tels que Type:Rider et Vandals (produits par ARTE et Ex Nihilo).

 

Romain Bonnin :  Producteur nouveaux médias chez Flair Production, je suis également auteur du jeu. Flair Production est coproducteur de Minuscule 2 - Les mandibules du bout du monde ; J’ai auparavant travaillé sur de nombreux projets nouveaux médias. L’un des enjeux de l’univers de Minuscule repose sur le dialogue entre le monde réel et l’animation 3D. Les créatures en 3D sont incrustées dans des décors en prise de vue réelle. Minuscule portant “nativement” en lui ce principe de réalité augmentée, l’idée de l’adapter sous la forme d’un jeu familial en AR s’est imposée d’emblée.

La promesse de pouvoir interagir avec les personnages de l'univers de Minuscule paraissait également très adapté à la réalité augmentée. La technologie AR est aujourd’hui suffisamment mature pour permettre de proposer des expériences qui soient cohérentes à la fois du point de vue graphique et du point de vue du gameplay. Le jeu sort dans notre dynamique transmedia à Flair Production autour de Minuscule :  nous produisons, parallèlement au jeu, une série documentaire sur les parcs nationaux dans l’univers des Minuscule, « Les parcs naturels … en Minuscule » et qui est co-produit et diffusée sur Arte cette semaine. Cette démarche s’inscrit dans notre volonté de faire vivre pleinement l'univers de Minuscule sur tous les supports avec des contenus adaptés à tous les usages.

 

Vous avez produit ce projet ensemble, comment vous êtes-vous répartis les tâches et quelle était la valeur ajoutée de chacun ? 

Grégoire Parain : Futurikon a apporté la licence et les personnages qui ont été intégrés dans le jeu jeu. Romain est venu avec l'idée du jeu et le game design concept, et nous avons assuré la fabrication, c.a.d. le développement, la retopologie, l’animation, le sound design, etc. Les auteurs de Minuscule, Thomas Szabo et Hélène Giraud, ainsi que le lead animateur de Minuscule, ont été impliqués pour préserver l’intégrité de la licence.

 

Quand le jeu sera-t-il lancé exactement et comment peut-on se le procurer ? 

Grégoire Parain : Le jeu sera lancé vendredi 8 février sur les stores App Store et Google Play. Il sera disponible au prix de 2,29 € sur App Store est 1,99€ sur Google Play. Il s’adresse à toute la famille et plus particulièrement aux enfants de cinq ans et plus.

 

C’est une expérience qui dure combien de temps ? 

Grégoire Parain : Ça peut durer des heures, il y a en particulier plusieurs courses avec une rejouabilité qui va de quelques heures à quelques jours et un mode exploration où l'on peut chercher des petits îlots de végétation qui abritent des Minuscules qui se cachent un peu dans toute la maison, au sol, sur les tables, etc.

 

Romain Bonnin : L’AR n’est pas sans rappeler l’arrivée de la Wii (avec notamment Wii Sports ) : une implication physique du joueur, des sessions de jeu relativement courtes, avec un fort potentiel de rejouabilité. Notre jeu s’inscrit dans la lignée des “bodygames”, ces jeux qui impliquent l’engagement du corps. Quand le joueur s'excite, il se fatigue vite et en réalité augmentée on tient son téléphone, on se déplace dans l'espace, donc les sessions de jeu gagnent à ne pas être trop longues. Nous avons voulu créer chez les joueurs l’envie d'explorer l'univers des Minuscules chez eux.   

Le pari de notre proposition est de pouvoir arrêter le jeu quand on veut pour mieux y revenir ensuite.

 

Grégoire Parain : Le jeu peut se jouer de plusieurs façons, avec la possibilité de constituer une collection de personnages de Minuscules que l’on garde comme les trophées des victoires antérieures, ainsi qu’un mode d'exploration dans lequel le joueur peut rechercher des Minuscules dans toute la maison, dans des îlots qui qui se renouvellent et que les joueurs font apparaître sur les tables ou sur le sol au fur et à mesure de leur exploration. Il permet aussi de défier à la course des personnages, ou de les inviter dans un jardin type "sandbox" : on y ajoute plantes, rochers et autres objets pour y accueillir les personnages ainsi trouvés.

Est-ce que vous pensez que votre public sera composé majoritairement d'enfants ou est-ce que ce jeu peut s'adresser un public plus large ? 

Grégoire Parain : Nous devons vous avouer que quelques-uns d’entre nous jouent au jeu bien qu'ils soient majeurs (rires), mais il est destiné en premier lieu aux enfants de plus de 5 ou 6 ans (et au-delà jusqu’au collège). Nous avons fait le choix de ne pas mettre de voix off pour rester fidèle à l’univers du film qui n’a pas de dialogue. La réalité augmentée requiert des mobiles performants compatibles ARKit (Apple) ou ARCore (Google). C’est a priori le téléphone des parents qui va servir, c’est donc dans les familles qui possèdent un modèle de téléphone relativement récent que se trouve notre public.  

 

Romain Bonnin : C’est un jeu résolument familial. Nous avons imaginé un gameplay permettant à toute la famille de s’impliquer et se prendre au jeu avec un jardin créatif, pour que toute la famille ait envie de se plonger dans l’expérience.

 

L’on s’attend à ce que le film fasse une belle carrière internationale, est-ce que le jeu sera adapté à d'autres langues ? 

Grégoire Parain : Absolument, le film sortira dans plus de cinquante pays y compris en Chine et il est d’ores et déjà daté dans plusieurs pays en Europe ! Le jeu sortira au fur et à mesure dans les les pays où le film sera diffusé. Nous avons déjà prévu une version anglaise en plus de la version française, ensuite il y aura rapidement une version allemande et par la suite dans plusieurs autres langues.

 

Avez-vous rencontré des contraintes particulières ou avez-vous développé des choses un peu nouvelles du point de vue technique pour la réalisation de ce jeu ? 

Romain Bonnin : Créer une expérience basée sur des technologies nouvelles, c’est se confronter à des problématiques nouvelles. Comme toutes les jeux en réalité augmentée, Minuscule AR repose  sur les technologies ARKit et ARCore qui sont confrontés à des problématiques comme la détection de plan ou la nécessité de créer des modèles 3D visibles "sous tous les angles" : on ne peut rien cacher lorsque le joueur peut aller partout ! Cela nécessite d’apprendre au joueur une nouvelle manière de jouer et de le guider avec des warnings pour que le jeu se déroule bien.

 

Quand on pense à Minuscule on pense forcément au son, comment cet aspect se traduit-il dans le jeu ?  

Grégoire Parain : Les ambiances sont en mono à cause des limitations propres aux devices, mais elles sont spatialisées. En clair, plus l’on se rapproche des éléments du jeu ou des personnages, plus le son est fort.

 

Romain Bonnin : Les auteurs de Minuscule, Thomas Szabo et Hélène Giraud, ont été impliqué sur la direction artistique ; l'ADN de l'univers devait être respecté. Le son en fait partie intégrante car il est très spécifique dans Minuscule (ndlr: les Minuscules s’expriment en langage insecte), et nous avons évidemment eu à cœur d'être en cohérence avec l'univers de la franchise.

 

Que souhaitez-vous nous dire pour résumer ? 

Grégoire Parain : Ça va être intéressant pour l’industrie d’observer comment se comporte un jeu AR adapté d’une licence telle que Minuscule. La grande inconnue est de savoir dans quelle mesure partir en exploration chez soi, poser une coccinelle sur la table de sa maison ou sur la tête de son chien, ou encore prendre des photos avec les Minuscules va amuser les joueurs deux minutes, ou les engager beaucoup plus. C’est là que réside notre plus grand défi en tant que créateurs de Minuscule AR : exploiter le potentiel de la réalité augmentée dans un jeu porteur de l’esprit de Minuscule.

 

Romain Bonnin : La réalité augmentée propose un nouveau terrain de jeu par rapport à l'expérience du joueur et par rapport au gameplay. La technologie offre des perspectives complètement nouvelles que nous sommes heureux d’explorer parce que nous sentons tout leur potentiel, même s’il est vrai que tous les thèmes ou les univers ne s’y prêtent pas. En tout cas, nous avons envie d'imaginer des expériences, et, forts de ce premier pas, d'imaginer la suite afin de continuer à défricher ce terrain des nouvelles narrations en réalité augmentée.

 

Minuscule AR - le jeu officiel de Minuscule, est disponible maintenant ici : 

 

Teaser >> https://www.youtube.com/watch?v=FmQvzU_MoVQ&t=3s

App Store >> https://itunes.apple.com/app/id1449705783

Google Play >> https://play.google.com/store/apps/details?id=com.Novelab.MinusculeAR

 

Grégoire Parain, directeur général de Novelab
Romain Bonnin :  Producteur et directeur des nouveaux médias chez Flair Production

A voir aussi

VRrOOm Wechat