Investir en bourse dans la réalité virtuelle

Category: 
Investir en bourse dans la réalité virtuelle
23 Février, 2017

i vous souhaitez tirer profit de l’essor de la réalité virtuelle en achetant des actions d’entreprises liées à la réalité virtuelle, il est indispensable de prendre quelques précautions. Voici 3 astuces à appliquer pour rentabiliser votre investissement VR sur le long terme.

D’ici 2020, le marché de la réalité virtuelle devrait atteindre une valeur de 162 milliards de dollars. Les opportunités pour les investisseurs sont de plus en plus nombreuses. Presque toutes les grandes entreprises technologiques s’intéressent à la VR, et certaines sont prêtes à dépenser des milliards de dollars. Pour les investisseurs individuels, voici trois astuces à appliquer pour un investissement VR intelligent.

Ne pas se focaliser sur le hardware

Depuis quelques mois, vous entendez sans doute beaucoup parler des casques de réalité virtuelle. L’année dernière, Oculus et Facebook ont commercialisé le Rift, HTC a mis en vente le Rift, Sony a lancé son PlayStation VR en octobre, et Alphabet (Google) a sorti son nouveau casque mobile Daydream View. Cependant, rien ne sert de se focaliser sur ces appareils.

Les casques VR, et le reste du hardware VR représentent une part importante du marché de la réalité virtuelle, mais le plus judicieux est d’effectuer un investissement VR dans les entreprises spécialisées dans le software et les services. Le vice-président des appareils et de la VR/AR chez IDC, Tom Mainelli, a déclaré l’an dernier que « ce que les gens peuvent faire avec le hardware VR dépendra principalement des applications et des services proposés ».

Selon IDC, les ventes de hardware représenteront plus de la moitié des revenus VR et AR d’ici 2020, mais ce sont les logiciels et les services qui ont un réel potentiel sur le long terme. Les revenus des logiciels AR et VR devraient connaître une croissance de 200% en un an, mais seront rapidement dépassés par les revenus générés par les services, grâce à la forte demande des secteurs de la logistique et de la fabrication.

Investir dans les projets les plus ambitieux

Dans le domaine de la technologie, les entreprises qui investissent le plus au départ sont souvent celles qui génèrent le plus d’argent sur le long terme. La réalité virtuelle ne devrait pas échapper à la règle. C’est pourquoi il est important de surveiller l’activité de Facebook, Alphabet et Sony dans ce domaine. Sur le long terme, l’objectif de Facebook n’est pas juste de vendre des casques VR haut de gamme, mais de créer la prochaine plateforme informatique massivement adoptée par la population mondiale.

Dans le cadre d’une interview accordée à Business Insider l’an dernier, Mark Zuckerberg, le CEO de Facebook, a déclaré que sa firme est principalement intéressée par l’aspect software de la VR, tout en notant que la première étape de développement du marché reposerait à la fois sur le hardware et le software. Sur le long terme, il souhaite créer une plateforme informatique entièrement nouvelle. Conscient qu’une nouvelle plateforme émerge tous les 10 à 15 ans, Zuckerberg estime que la VR est actuellement le candidat le plus prometteur à ce poste.

De son côté, Alphabet se concentre sur le marché de la VR mobile. La firme a récemment lancé sa plateforme Daydream pour Android. L’importance de ce marché ne soit pas être sous-estimée. Les petites entreprises peuvent créer du contenu VR, mais Google a créé l’une des seules plateformes sur lesquelles tout ce contenu peut être agrégé et facilement trouvé. Quand la VR mobile sera démocratisée, Daydream sera certainement la plateforme sur laquelle les usagers se rendent pour télécharger du contenu. On peut comparer cette plateforme au Google Play Store pour les applications mobiles.

Sony quant à lui pourrait rapidement dominer le marché du jeu vidéo en VR. La firme travaille déjà avec plus de 230 développeurs et éditeurs pour créer 160 jeux vidéo pour le PlayStation VR. La branche Game and Network Services est la deuxième activité la plus rentable de l’entreprise japonaise, et elle a déjà affirmé sa conviction que la VR présente un immense potentiel pour le futur de l’industrie.

Un investissement VR doit être pensé sur le long terme

Vraisemblablement, les investissements dans la réalité virtuelle devraient prendre du temps à se rentabiliser. Pour cause, le marché évolue rapidement, et la VR ne représente actuellement qu’une petite portion du chiffre d’affaires de beaucoup d’entreprises impliquées dans ce domaine à l’heure actuelle.

Facebook a déjà déclaré que ses investissements dans la VR n’ont pas été rentabilisés en 2016, et Zuckerberg a affirmé plusieurs fois que la VR ne décollerait sans doute pas avant dix ans.

Malgré tout, les investisseurs ne doivent pas se décourager. La réalité virtuelle a le potentiel de transformer la façon dont les gens accèdent à l’information, visionnent du contenu, et interagissent. Si la VR devient effectivement la prochaine plateforme informatique, il est important de voir sur le long terme.

A voir aussi

VRrOOm Wechat