Étampes : cet été, faites de la luge en VR!

Category: 
Étampes : cet été, faites de la luge en VR!
07 Juillet, 2018

Dès ce samedi, les visiteurs de la luge de l’Ile de loisirs pourront, s’ils le souhaitent, effectuer leur descente équipés de casques de réalité virtuelle. Nous avons testé le dispositif.

Autant le reconnaître d’emblée : je suis ce que l’on appelle communément une trouillarde. Quiconque est déjà monté sur un manège à sensations avec moi se souvient de l’intensité de mes hurlements. Alors, quand Stéphane Pradot, directeur général de l’Ile de loisirs d’Etampes, m’explique qu’en dévalant la vertigineuse pente de la luge équipée d’un casque de réalité virtuelle, j’ai toutes mes chances de perdre repères et orientation, je n’en mène pas large.

 

Testée tout au long de la semaine, cette nouvelle attraction sera officiellement lancée ce samedi. Concrètement, les visiteurs qui le souhaiteront pourront se voir équipés d’un casque qui ne leur permettra pas de profiter du paysage arboré, mais de naviguer à travers des sites historiques virtuels, d’inspiration égyptienne, maya, ou encore chinoise. « Contrairement à ce qui se fait habituellement, il faut impérativement monter à deux sur la luge, prévient Stéphane Pradot. Celui qui se trouve derrière ne porte pas de casque, mais gère les freins. »

« Nous espérons voir le nombre de descentes en luge augmenter de 20 à 30 % cette année »

Je serai pour ma part accompagnée de Marc Ziegler, commercial de la société Blakmill, conceptrice du projet. « Couplé aux sensations de la luge, le fait d’enchaîner les décors est hallucinant, me promet-il. Vous allez tourner à 180 degrés, sans que votre cerveau sache pourquoi. » Il faut préciser que le « film » actuellement projeté dans le casque n’est pas calé sur les mouvements de la luge. « Il s’agit d’une proposition standard, indique Frédéric Moreaux, directeur général de l’entreprise. D’ici la fin de l’année, ou début 2019, nous aurons une offre adaptée au parcours de la luge. »

 

Le casque ajusté à mon tour de tête, ma ceinture bouclée et les quelques conseils de base dispensés, c’est parti pour quatre minutes de sensations. Durant la montée, tout se passe bien. J’ai pleinement le temps d’observer les paysages virtuels que je traverse, et de viser les pièces d’or que je suis supposée attraper. Puis la descente s’amorce et, parce que je n’y vois rien et que les images tournent en tous sens sous mon casque, me paraît bien plus brutale qu’elle ne l’est en réalité. « Je vous assure que je freine pas mal », me glisse mon accompagnateur, imperturbable.

 

Au final, j’ai apprécié l’expérience, suis parvenue à conserver ma dignité, et mes jambes ont cessé de trembler moins de cinq minutes après que je suis descendue de la luge. « Grâce à cette attraction, et au soutien du nouveau président, Gérard Hébert l’Ile de loisirs va entrer dans une nouvelle ère, prédit Stéphane Pradot. Nous espérons voir le nombre de descentes en luge augmenter de 20 à 30 % cette année. »

A voir aussi

VRrOOm Wechat