Empty Room, une électroacoustique immersive

Category: 
Empty Room, une électroacoustique immersive
14 Octobre, 2017

Le projet Empty Room explore les nouvelles possibilités de composition et de spatialisation quand la musique expérimentale joue avec l’espace 3D de la réalité virtuelle, pour un usage multi joueur ou en solo, utilisant les dernières technologies du jeu vidéo et de la réalité virtuelle.

 

Une expérience 3D spatiale complète en immersion

Dans Empty Room l’usager se déplace en toute liberté sur une plateforme de 40m2 au milieu d’un Hypercube géant orbitant autour de la terre. Autour et à l’intérieur du plateau se trouve un dispositif de spatialisation 64 voies en son 3D VR qui se marie avec un environnement graphique organique aux formes abstraites et génératives, toujours en changement.

 

Le son et l’espace forment un tout. Trois sensations d’espaces sont proposées au cours de l’immersion : Large et aéré (bleu), occlusif avec perte de repères (rouge), sensation d’espace réduit à l’extrême (gris).

 

Durée 10′ – tout public – enfants pas en dessous de 13 ans.

L'acousmonium virtuel : un orchestre de haut-parleurs - Christine Webster
 

Christine Webster est une compositrice et chercheuse française

Elle vit et travaille à Paris.

Christine Webster a étudié la musique électroacoustique avec Jean Schwartz vers la fin des années 80.

Elle a travaillé comme ingénieur du son en post-production audio pour le cinéma et la télévision tout en produisant ses propres oeuvres de musique électronique comprenant des films expérimentaux, des résidences radiophoniques et des installations.

En 2006 elle s'intéresse au potentiel de la réalité virtuelle quand celle-ci est associée à la musique expérimentale. Ses premières investigations se feront d'abord sur Second Life et se poursuivront sur la Francogrid.

En 2013 elle travaille comme artiste associée à la recherche au laboratoire Spatial Media de l'EnsadLab, où elle développe son projet VR phare, Empty Room. Ce projet est également au centre de sa recherche de thèse, dirigé par Anne Sedes au CICM Paris 8.

C'est la sensation d'espace et son ressenti qui est au coeur du travail de Christine Webster, qui va de la spatialité inhérente à la matière brute du son déployé dans un système d'intrications spatiales plus vaste et plus complexe.

A voir aussi

VRrOOm Wechat