L'actu marketing de la VR

Category: 
L'actu marketing de la VR
19 Juin, 2017
Selon Marketing Mag, les deux tiers (65%) des agences digitales australiennes achètent déjà de la vidéo exploitant les technologies de réalité virtuelle ou envisagent de le faire dans l'année.
L'an passé, 216 000 casques de VR (virtual reality) ont été vendus à travers le pays, d'après la société d'analyse Telsyte.
Globalement, les dépenses liées à la réalité virtuelle pourraient atteindre, d'ici à 2020, 21,8 milliards de dollars américains.
Avec la prolifération de technologies permettant d'intégrer de la réalité virtuelle - notamment celles de Facebook, HTC, Sony ou encore Microsoft - "la vidéo immersive et interactive se positionne comme une plateforme qui repense notre manière de travailler, de jouer, de partager et de collaborer".
La réalité virtuelle semble donc bien partie pour "donner le ton des prochaines expériences business et client" et réinventer les bases du marketing traditionnel, en proposant de nouvelles façons de se connecter aux consommateurs et de les engager.
"Ces formats ont tout le potentiel pour créer des expériences de marque époustouflantes, auxquelles les consommateurs participeront par choix."
À l'heure de l'ad-blocking et du désintérêt croissant des utilisateurs pour la publicité, "c'est peut être le meilleur atout de ce format, s'il est correctement utilisé".
Réalité virtuelle et augmentée: le futur du retail?
Les consommateurs de la région Asie-Pacifique, qui sont 95% à avoir déjà utilisé la réalité virtuelle ou la réalité augmentée dans les trois derniers mois selon une étude Worldpay, sont convaincus par ces technologies et ne demandent qu'à les voir se développer, affirme Marketing Interactive. 
Leur application à la vie courante est particulièrement attendue dans le secteur du retail, où elles pourraient changer en profondeur la nature des parcours d'achat.
La Chine fait figure d'early-adopter avec près de 100% des personnes interrogées qui déclarent "avoir déjà utilisé ces technologies et plus de la moitié à y avoir recours au moins une fois par semaine".
Les Chinois, les Australiens et, dans une moindre mesure, les Japonais, estiment que la VR et l'AR sont susceptibles d'améliorer leur expérience client, en boutique physique comme dans les applications de retail.
Phil Pomford, general manager de Worldpay pour l'Asie-Pacifique, suggère aux retailers différentes pistes d'application de la VR et de l'AR permettant de créer de nouvelles expériences omnicanales, améliorer les achats sur mobile et encourager des innovations centrées utilisateur. 
"Une expérience de VR fascinante, immersive et fluide peut provoquer un meilleur engagement et être en mesure d'augmenter significativement les ventes".
 Comment la VR peut révolutionner l'expérience de shopping (infographie)
S'il est avéré que le e-commerce a révolutionné l'expérience du consommateur, reste un élément qui ne peut être réalisé qu'en boutique physique: "un nombre important de clients désirent toujours visualiser un produit sur eux ou voir à quoi il ressemble dans son application pratique", rappelle SocialMedia Today.
Or, c'est un "problème" du e-commerce que la réalité virtuelle pourrait bien être en capacité de résoudre. 
"Les technologies de VR sont l'occasion pour les retailers de mettre leurs produits entre les mains des consommateurs", comme le font déjà Converse, Audi ou Ikea. C'est l'outil parfait pour réconcilier deux mondes: "Faire son shopping dans le confort de son foyer, avec la valeur ajoutée de pouvoir voir la taille et la forme d'un produit 'en vrai'".
Les avantages pour le secteur du retail sont nombreux: moins de retours après commande, une meilleure fidélisation en raison de l'expérience proposée...

A voir aussi

VRrOOm Wechat