Critiqué, Facebook retire un jeu VR violent d'un stand

Category: 
Critiqué, Facebook retire un jeu VR violent d'un stand
24 Février, 2018

Facebook a retiré hier des jeux violents en réalité virtuelle exposés sur un de ses stands (dont un ou le jouer tire sur des gens dans une gare) lors de la Conférence sur l'Action Politique Conservatrice aux Etats-Unis, après qu'une vague de critiques ait déferlé sur le web. 

 

Le président de la VR chez Facebook, Hugo Barra, a en outre présenté des excuses publiques pour avoir montré des jeux violents en réalité virtuelle, dont le fameux "Bullet Train" pendant la conférence CPAC.

 

Ce geste fait suite à une critique postée sur Twitter par Sean Morrow, un journaliste de NowThisNews, montrant une vidéo du stand de Facebook ou des joueurs tirent sur des gens, peu de temps après la fusillade mortelle de Parkland en Floride. 

 

"Nous avons un catalogue de différentes expériences en réalité virtuelle régulièrement présentées sur les stands de demos Facebook, et certaines d'entre elles peuvent inclure des scènes de violence," explique Barra dans un email adressé à USA Today. "Par respect pour les familles touchées par l'évènement tragique de Parkland nous venons de retirer ces jeux de nos démonstrations et regrettons de ne pas l'avoir fait plus tôt." 

 

Ce n'est pas la première fois que Facebook est accusé d'être insensible aux sujets de société graves ; l'an dernier, le patron de Facebook Mark Zuckerberg avait été obligé de s'excuser après avoir fait une visite virtuelle à Puerto Rico pour promouvoir son application Facebook Spaces alors que l'ile était ravagée par un cyclone.

 

Lors de la conférence Oculus Connect l'an dernier, Zuckerberg avait notoirement déclaré souhaiter que plus d'un milliard de personnes dans le monde puissent avoir accès a la VR tout en s’assurant que la technologie soit toujours utilisée pour "faire le bien."

Loading Video...

A voir aussi

VRrOOm Wechat