GIFF 2018: faut-il avoir peur de la VR ?

Category: 
GIFF 2018: faut-il avoir peur de la VR ?
06 Novembre, 2018

Avez-vous déjà chaussé un casque de réalité virtuelle? On peut voler, ressentir les sensations d’un oiseau ou d’un avion survolant un désert ou des montagnes. On peut aussi aller toucher une œuvre d’art du bout des doigts, on peut encore se télé-transporter sur une île paradisiaque à l’autre bout du monde, sans quitter sa chambre.

 

Ces nouvelles possibilités sont offertes par la réalité virtuelle, cette technologie informatique qui simule la présence physique dans un environnement artificiellement généré par des logiciels et avec lequel l’utilisateur peut interagir.

 

Pourra-t-on bientôt opérer un malade à distance, via un robot connecté à un casque de réalité virtuelle? Pourra-t-on devenir chauffeur de taxi en restant dans son salon, depuis son canapé connecté à une voiture intelligente? Des exploits qui nous paraissent vertigineux et qui pourraient simplifier bien des vies, mais en même temps, nous laissent songeurs…

 

Dans quoi se lance-t-on? Ne va-t-on pas vers une société perdant de vue le réel, l’expérience humaine où l’on troquerait le toucher de la peau pour celui de l’écran tactile? 

 

Du 2 au 10 novembre se tient la 24e édition du Festival du Film International de Genève, le GIFF. Et cette année, il fait la part belle à la réalité virtuelle, étant directement concerné par la mutation du cinéma vers cette nouvelle dimension technique.

 

Maud Carlus reçoit Emmanuel Cuénod, directeur artistique et directeur général du GIFF, et Paola Gazzani Marinelli, programmatrice au GIFF et spécialiste de la réalité virtuelle.

A voir aussi

VRrOOm Wechat