Les Clippers mettent de l'AR dans leurs matchs

Category: 
Les Clippers mettent de l'AR dans leurs matchs
21 Octobre, 2018

Ancien boss de Microsoft, Steve Ballmer réunit ses deux passions, l’informatique et le sport, à travers un procédé inédit dans le sport nord-américain : l’ajout de la réalité augmentée dans la retransmission des rencontres des Clippers. L’expérience CourtVision a débuté mercredi avec la rencontre face aux Nuggets et technologie pointue oblige, c’est réservé aux habitants de Los Angeles et sa région qui installent et utilisent la version beta de l’application signée Fox Sports, le diffuseur des matchs des Clippers.

 

« J’appellerai ça une vision du match en réalité augmentée interactive, et c’est fantastique » a expliqué le patron des Clippers. « Si rien ne change, comment créer de nouvelles expériences pour les fans ? Pourquoi ne pas essayer ça ? »

 

Concrètement, et c’est pour ça que c’est réservé aux appareils numériques comme une tablette ou un smartphone, le diffuseur ajoute plusieurs canaux de diffusion à celui, classique, avec les commentaires et les habituels graphiques et statistiques. Dans le cas des Clippers, le spectateur a le choix entre trois visions : Coach, Joueur et Mascotte.

 

Un décalage de deux minutes…

La première affiche les systèmes de jeu en temps réel avec les déplacements des joueurs. La seconde affiche les noms des joueurs avec leur pourcentage aux tirs selon l’endroit où ils se trouvent sur le terrain. Enfin, le mode Mascotte, plus amusant, ajoute des animations pour transformer le match en une expérience proche de l’ambiance de NBA Jam. On peut aussi sélectionner son angle de vue, et opter pour le son de la salle, sans les commentaires. En gros, c’est NBA 2K adapté à la réalité.

 

Développée par Second Spectrum, dont Steve Ballmer est actionnaire, cette technologie combine vidéos, effets spéciaux et stats avancées pour un affichage instantané géré par l’intelligence artificielle. Partenaire de la NBA, cette start-up a déjà signé avec 28 des 30 franchises, et il faut donc s’attendre à ce que d’autres franchises suivent le mouvement des Clippers et proposent ce service à leurs fans.

 

Un seul défaut : un écart de deux minutes entre le direct dans la salle et la diffusion sur l’application. Selon Steve Ballmer, ce temps de latence, dû à l’intégration des différents flux, va se réduire à mesure que la technologie progressera.

A voir aussi

VRrOOm Wechat